Motorsport Games en déroute (Oui, encore…)

Motorsport Games n’en finit décidément pas de tomber. Après les procès d’actionnaires floués, les mensonges éhontés en conférences, les licences rachetées pour rien et un Nascar Ignition catastrophique… Voilà que le Conseil d’Administration tout entier démissionne !

On ne peut pas dire que c’est un choc, après tout on s’habitue à leurs frasques. Mais c’est une situation plus que précaire pour Studio 397 et son bijou rFactor 2. Faisons un rapide état des lieux sur ce nouveau fiasco.

Les raisons de ce nouvel épisode épineux ?

Quelle est la cause de ce nouveau désastre ? La volonté de la société mère Motorsport Network de faire de nouveaux appels aux capitaux pour financer les opérations de l’entreprise. En clair : ils ont besoin d’argent et veulent une nouvelle fois diluer les parts pour faire tourner l’entreprise.

Il faut dire que la valeur de l’entreprise n’a cessé de chuter ! Pour vous rendre compte, en janvier 2021 l’action était valorisée à 350$. Aujourd’hui à peine plus de 7$. Et ça malgré le « Reverse Stock Split » réalisé en septembre qui a échangé 10 actions contre 1. Du coup, cette fois s’en était trop pour le Conseil, ils ont posé leur démission le 9 novembre. Mais cette décision risque d’avoir un impact dévastateur pour l’entreprise !

Quelles répercutions pour Motorsport Games ?

Le souci, c’est que Motorsport Games est listée (côtée en bourse pour simplifier) sur le NASDAQ. Sans Conseil d’Administration désigné avant le 29 décembre, la compagnie sera dé-listée. Ce n’est pas le genre d’aventure dont une entreprise se relève généralement.

Pour comprendre le danger que cet évenement représente, il faut voir ça selon le point de vue d’un actionnaire. On peut très facilement acheter ou revendre des actions de sociétés listées. Elles sont ce qu’on appelle « Liquides ». Si l’entreprise n’est pas liquide, vous n’avez pas envie d’acheter. A moins bien sûr d’avoir un projet long terme suffisamment sexy pour faire patienter… Ce n’est évidemment plus le cas pour Motorsport Games. Et si la valeur chute, c’est toute l’entreprise qui sera prise à la gorge (si ce n’est pas déjà le cas en coulisses…).

En tous cas, il ne faudra évidemment s’attendre à ce que les actionnaires retirent leurs billes avant la radiation de l’entreprise du NASDAQ. C’est simple, si Motorsport Games est incapable d’élire un nouveau conseil d’administration compétent, il n’y aura pas grand chose à sauver fin décembre.

Les répercutions sur rFactor 2 : la zone d’ombre

Evidemment, en tant que Simracer, ce qui nous intéresse tous c’est l’avenir de rFactor 2 ! On a tous pris plaisir à remarques les mises à jour en terme de contenu de Studio 397 (développeur du jeu). Mais on se souvient évidemment que le studio appartient au pseudo empire « Motorsport ». Je pense qu’on va tous croiser les doigts maintenant pour un rachat de l’entreprise par une firme un peu plus sérieuse !

Alors, que pensez-vous de la nouvelle ? Est-ce que vous pensez que Motorsport Games est capable de se relever de ce nouveau faux pas ? Je dois vous avouer que personnellement les mensonges aux joueurs en conventions et les entourloupes financières m’avaient déjà bien vaccinés de l’entreprise. Et surtout quel avenir pour rFactor 2 ? C’est surement la question centrale de la nouvelle d’aujourd’hui.

A tout de suite juste en dessous 😉

Tags :

2 Commentaires
  1. Intéressant cet article.

  2. Salut. RFactor2 oui et je pense aussi à Kartkraft. Tellement de potentiel de fun mais ne sera jamais terminé je pense.

Laisser un commentaire

Le blog Simracing de Sam et Flo
Logo