Top du top

Le Fanatec BMW M4 GT3, vous vouliez un véritable volant de course ?

Les frontières entre simulation et course automobile se font plus fines d’années en années. Le simracing, autrefois considéré comme un jeu par les professionnels est maintenant devenu une norme. Les marques et écuries du monde entier savent maintenant l’intérêt de la simulation pour tester leurs réglages et aiguiser les reflexes de leurs pilotes. Le Fanatec BMW M4 GT3 vient exploser la barrière entre le réel et la simulation.

Comment ? En proposant une roue de volant que vous pouvez installer sur votre base Fanatec… Mais aussi directement sur la véritable BMW M4 GT3 grâce à leur partenariat avec BMW Motorsport ! Vous vouliez vous rapprocher au maximum d’un véritable volant de course ? Et bien vous êtes servi, ceci est un véritable volant de course.

Et oui, Fanatec nous gâte cette année ! Après la sortie explosive du CSL DD qui a rendu la technologie Direct Drive accessible à tous… Puis le GT DD Pro qui est venu enterrer le T-GT 2 de Thrustmaster sur la licence Gran Turismo. Fanatec décide de régaler les joueurs hardcore avec un véritable volant de course dans leur salon.

Le Fanatec BMW M4 GT3 est le fruit de la collaboration Fanatec – BMW Motorsport

Le Fanatec BMW M4 GT3, c’est tout simplement la fusion entre le monde de la course et le simracing. Depuis 2020, BMW a décidé d’intégrer pleinement le simracing dans son agenda de courses avec la BMW Sim Live Season.

L’objectif est évidemment marketing, mais il s’agit aussi d’amener le simracing à un niveau supérieur de professionnalisme. C’est à l’occasion de la finale de la BMW Sim Live Season en décembre 2020 que BMW a choisi de présenter la fusion. C’est un pilote BMW, arrivant au volant d’une BMW M4 GT3 qui est chargé de présenter le volant.

Il sort de la voiture, décroche le volant. On découvre alors qu’il s’agit d’un Fanatec. Il se dirige alors vers un cockpit de simracing et branche le volant sur une base Fanatec avant de démarrer la BMW cette fois dans le simulateur.

Ce que Fanatec et BMW ont à gagner ?

Au delà de l’aspect marketing et storytelling, on peut creuser ensemble pour voir les avantages que ce partenariat offre aux deux marques.

Tout d’abord, BMW a tout intérêt à se montrer très active dans le monde du simracing. Depuis 2020, le marché du simracing a augmenté de 300% (Oui oui, x3). C’est une industrie très lucrative et BMW touchera naturellement un droit de licence sur les ventes du volant.

Le simracing est aussi une vitrine pour les marques. C’est un moyen d’attirer de nouvelles personnes au sein de l’univers du constructeur et de leur faire découvrir ce qu’il propose.

D’un point de vue plus terre à terre, avoir la possibilité d’acheter des volants Fanatec permettra aussi aux écuries et pilotes d’avoir des volants de rechange en cas de pépin. En temps normal, il faut débourser des milliers d’euros et faire des commandes « sur mesure » pour recevoir un nouveau volant.

Enfin en ce qui concerne Fanatec, c’est un gain en visibilité important. Tous les magasines spécialisés qui ont testé la voiture ont forcément parlé du volant et de Fanatec. C’est aussi un gain en légitimité car maintenant Fanatec peut se vanter d’être la seule marque de simracing a faire aussi de véritables volants de compétition.

Mais comment Fanatec et BMW ont développé ce volant ?

Parce qu’il faut l’avouer, quand Thomas Jackermeier, le PDG de Fanatec a lancé cette idée, l’accueil était pour le mois… Sceptique ! Fanatec n’avait jamais créé autre chose que des volants de simracing, des jouets aux yeux de BMW.

Mais Fanatec est arrivé aux bureaux de BMW avec des modèles de volants déjà créés pour montrer la qualité de conception de la marque ainsi qu’un plan clair pour réaliser cette nouvelle prouesse.

Devant les arguments de Jackermeier, BMW accepte de se lancer dans l’aventure. D’ailleurs, Fanatec ne pouvait pas mieux tomber ! La marque développait une nouvelle voiture de course, la BMW M4 GT3. Un développement qui commence d’ailleurs toujours par une phase de création virtuelle pour préparer et valider les plans du véhicule.

Et dans toute cette phase de développement, le volant tient une place toute particulière ! C’est la liaison entre le pilote et son véhicule. Le volant doit donc être aussi ergonomique que possible, résistant à l’eau et à la poussière.

Alors quand les équipes de Fanatec commencent le développement de ce nouveau volant, ils doivent non seulement penser aux simracers mais aussi aux pilotes professionnels. Des pilotes qui vont avoir besoin d’un volant solide, ergonomique et fiable pour les courses d’endurance !

Pour l’occasion, Fanatec doit apprendre à créer un volant entièrement en fibre de carbone. Les sélecteurs rotatifs et les boutons ont du être faits sur mesure pour respecter les besoins des pilotes professionnels. Les boutons devaient aussi pouvoir s’allumer avec des couleurs ajustables et la pression revue largement à la hausse pour correspondre aux attentes des la véritable piste.

Du virtuel au réel…

Une fois la maquette du volant réalisée sur ordinateur, vient la phase de prototypage avec un modèle en impression 3D. C’est la meilleure méthode pour créer plusieurs prototypes dont l’ergonomie est testée directement par des pilotes. L’impression 3D permet de tout de suite voir si la prise en main et le positionnement des boutons et des palettes sont vraiment optimaux en situation de course.

Le soin apporté à la conception des volants n’a pas toujours été aussi poussé. Avant que l’électronique prenne une place prépondérante en course, il s’agissait surtout d’avoir un moteur aussi performant que possible, des pneus à la pointe et un châssis équilibré.

A cette époque, les volants étaient simplement des roues de direction. Aujourd’hui les volants ont une multitude de fonctions durant la course et permettent de paramétrer presque chaque aspect du véhicule pour l’adapter aux situations rencontrées par le pilote.

Pendant que Fanatec développe le prototype de ce qui deviendra le Fanatec BMW M4 GT3, le constructeur automobile assemble le prototype de son nouveau pur sang de compétition.

Une fois le prototype 3D validé avec les pilotes BMW, Fanatec peut passer à l’étape suivante !

Le circuit imprimé du prototype de volant fonctionnel est assemblé à la main. La roue en fibre de carbone moulé permet de gagner du poids tout en protégeant aussi efficacement que possible les composants électroniques. Une fois assemblé, le prototype est livré par Thomas Jackermeier en personne aux ateliers BMW Motorsport.

Premiers tests sur route et ajustements !

Maintenant que la BMW M4 GT3 est prête à prendre la route, elle va être testée sur le circuit de test BMW Dingolfing. Un moment émouvant pour le PDG de Fanatec qui rêvait de ce projet depuis plus de 10 ans !

Ces tests sur le terrain permettent de faire remonter toutes les améliorations qui vont doivent être apportées très rapidement au volant. Par exemple, lors de ce premier test, une des palettes de passage de rapport a cessée de fonctionner. Un problème probablement dû aux vibrations de la voiture qui sont bien plus puissantes en course que dans un simulateur.

En quelques heures, les ingénieurs Fanatec règlent le problème et la séance de test peut continuer.

A la suite de cette séance, BMW va adapter la voiture pour prendre en compte les recommandations de son pilote d’essai. Dans le même temps, Fanatec assemble une version améliorée du volant, plus adapté aux conditions exigeantes du circuit.

Cette nouvelle version du volant est testée sur simulateur et déjà de nouvelles idées apparaissent ! Par exemple, les boutons illuminés pourront aussi servir d’indicateur de blocage des roues.

Seconde série de tests sur piste

Maintenant que BMW et Fanatec ont pu améliorer leurs produits, vient le temps d’une nouvelle session de tests ! Cette fois, ces essais se déroulent en Espagne sur le Circuit Monteblanco.

Les tests se déroulent à merveille et les pilotes sont très agréablement surpris par la qualité du volant Fanatec. Que ce soit sur le grip ou l’ergonomie c’est un pari gagnant pour Fanatec. La frontière entre le simracing et le monde de la course automobile vient encore de se réduire.

… Et du réel au virtuel.

La BMW M4 GT3 a conçue sur ordinateurs puis créée de toutes pèces, testée et réglée, par les pilotes en ingénieurs. Maintenant elle va retourner dans le monde de la simulation grâce aux équipes de iRacing et Assetto Corsa Competizione qui récupèrent les 70Gb de données BMW pour créer le modèle virtuel du bolide.

L’enjeu est d’offrir la BMW M4 GT3 aux simracers avant même que la voiture « physique » ne soit proposée à la vente. Chez iRacing, on a donc pu retrouver la voiture dès le début d’année 2021. Du côté de Assetto Corsa Competizione, il aura fallu attendre la sortie de la mise à jour 1.8 en octobre 2021 pour faire rugir le moteur !

Le Fanatec BMW M4 GT3 d’un point de vue technique

Le pari réussi de Fanatec et BMW pour créer unvolant simracing ET piste !

Maintenant que nous avons découvert le processus de création entre Fanatec et BMW, il est temps de revenir sur terre pour parler technique !

  • Compatibilité Bases : Fanatec Podium, ClubSport, CSL DD, et bien sur la BMW M4 GT3 !
  • Compatibilité Consoles : PC, PS4, PS5
  • Logiciels de paramétrage : FanaLab pour le simracing et CAN bus pour le course réelle.
  • Vibrations : Non
  • Diamètre de roue : 31cm
  • Matériaux : Corps en fibre de carbone moulée (8 couches), prise en main en caoutchouc moulé par dessus la fibre de carbone.
  • Palettes : 2 palettes magnétiques double action (pousser/tirer). 2 palettes d’embrayage.
  • Boutons paramétrables : 12 boutons rétroéclairés sur la face avant. 2 boutons sur la face arrière. 2 sélecteurs 12 positions rotatifs au niveau des pouces. Croix directionnelle 4 positions sous le logo BMW. 3 sélecteurs rétroéclairés rotatifs à 12 positions.
  • Pression des boutons : Les boutons sont actionnés par une pression de 700 grammes pour coller aux besoins des pilotes professionnels en course réelle.
  • Rétroéclairage : Les couleurs des boutons rétroéclairés sont paramétrables et ajustables en luminosité.
  • Compte tours : Non
  • Écran : OLED pour affichage des informations télémétriques et des ajustements des réglages volant.
  • Connectique : Nouveau Fanatec Quick Release QR2 (permet aussi de brancher le volant sur la véritable voiture).
  • Poids : 1.40Kg

Le prix du Fanatec BMW M4 GT3 a choqué tout le monde

Ca a été une source de débats dans certains forums de passionnés. Tout le monde s’attendait à un prix supérieur à 4.000€. En effet quand on connait les prix des véritables volants de compétition, ce qui n’aurait pas été choquant quand on connait le prix des volants de compétition.

Mais Fanatec a encore une fois réussi à nous surprendre en proposant un véritable volant de compétition compatible pour la simulation au prix de 1399,95€ seulement !

Alors évidemment, ce n’est pas un tarif accessible à tous les simracers. Mais quand même ! C’est une excellente affaire. Quand on se souvient qu’il y a quelques mois le Simucube Tahko, un volant très basique, nous a été présenté pour 800€… On finit par se dire que 1400€, pour ce que propose Fanatec, c’est pas cher !

Les précommandes

Le volant est disponible en précommande depuis le 20 décembre 2021 directement sur le site Fanatec. Et il sera pleinement disponible à l’achat dès le 22 septembre 2022.

Si vous avez les moyens, la passion, et l’envie de posséder un petit bout de véritable compétition automobile, vous savez ce qu’il vous reste à faire 😉

La véritable BMW M4 GT3

La bmw m4 gt3 2022
Le volant de course Fanatec BMW M4 GT3 dans le cockpit !

Je ne pouvais pas parler du Fanatec BMW M4 GT3 sans parler du bolide de course pour lequel il a été conçu. La BMW M4 GT3 a été développée par BMW Motorsport pour la saison 2022. C’est un monstre de 590 chevaux animé par un moteur 6 cylindres en ligne M TwinPower Turbo de 3L. Ce moteur est une version compétition de celui qu’on retrouve sur la M4 Competition Coupe. Sa puissance est délivrée aux roues arrières par une transmission séquentielle à 6 rapports.

C’est un véhicule que vous pouvez acheter en tant que particulier… Bon il faut quand même un porte feuille solide puisqu’elle coûte la bagatelle de 530.000$. Et bien entendu elle n’est pas homologuée pour la route. Mais pour les curieux, sachez que pour 55.000$ de plus, vous pouvez vous offrir le « Competition Package » qui inclus une caméra et un radar de recul, un set de roues supplémentaire, un moniteur de gestion de pression des pneus, des feux supplémentaires ainsi qu’une journée d’entrainement sur le simulateur BMW M motorsport M4 GT3.

Mais si comme moi, vous n’avez pas un demi million à investir dans le modèle original, vous pourrez vous faire plaisir sur iRacing et Assetto Corsa Competizione. Les deux simulations ont ajoutés la BMW M4 GT3 cette année à leur garages virtuels.

Découvrez le processus de création du volant !

Vous souhaitez en savoir encore plus sur le partenariat entre Fanatec et BMW Motorsport ? Je vous invite vivement à découvrir juste en dessous le film publié par BMW sur la création de ce volant. La naissance d’une future légende du simracing méritait bien un film en bonne et due forme !

Et vous, quel est votre avis sur le Fanatec BMW M4 GT3 ?

J’ai vraiment hâte de lire vos retours et avis sur ce nouveau modèle de volant qui va rejoindre la pléiade de roues Fanatec. Personnellement, je suis pressé de l’avoir entre les mains ! Et promis je vous rédigerais un test complet dès les premiers tours de roues. Je suis à peu près sûr qu’il remplacera définitivement mon Fanatec Clubsport Formula V2.5.

On se retrouve donc en commentaires pour en parler et partager nos points de vue sur ce nouveau pas en avant dans l’univers du simracing et de sa professionnalisation !

Je serais ravi d'avoir vos avis !

Laisser un commentaire

Les meilleurs Volants
Logo