Test et avis du Thrustmaster T-GT 2

Voilà le nouveau né issu de la collaboration entre Thrustmaster et Polyphony Digital, studio de développement de Gran Turismo ! Le Thrustmaster T-GT 2 part à la conquête des cockpits du monde entier.

Alors que le T-GT premier du nom avait laissé les simracers sur un sentiment mitigé, est-ce que cette nouvelle version saura se démarquer ? A l’heure ou Logitech se contente de sortir des produits de plus en plus similaires comme le G923 et où Fanatec prend d’assaut le marché grand public avec la sortie du CSL DD

A qui s’adresse le T-GT 2 ? Sera-t-il à la hauteur des nouvelles attentes des pilotes ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble dans ce test sans concession !

Le Thurstmaster T-GT 2 d’un point de vue technique

le nouveau volant ps5 thrustmaster T-GT 2
  • Compatibilité : PC, PS4, PS5
  • Retour de force : Oui
  • Diamètre de la roue : 28cm
  • Pédales : 3 (pédalier T3PA GT II)
  • Boutons paramétrables : 25, 1 push, 4 sélecteurs (compatibles avec les jeux Gran Turismo)
  • Changement de vitesse : Palettes mobiles, (Shifter Thrustmaster TH8a en option)
  • Amplitude de braquage : 1080°
  • Moteur : Brushless à double courroie
  • Connectique : 1 USB sortant vers la console, 1 alimentation entrante, 1 connexion du pédalier vers la base, 1 connexion pour un Shifter ou un frein à main

Design et ergonomie

Ok, dans le carton on retrouve la roue qui est strictement identique à celle du premier T-GT. L’alimentation T-Turbo, elle aussi identique à son ainée. La base, qui d’un point de vue extérieur est très similaire à la précédente mis à part quelques détails cosmétiques comme le logo ou encore le centre en plastique gris au lieu de l’ancien plastique noir.

La base du Thrustmaster T-GT
T-GT
La base du T-GT 2
T-GT 2

Extérieurement on est donc sur deux produits qui semblent sortis exactement des mêmes moules.

Concernant la roue on est sur un mélange de plastique et de cuir véritable. Les larges palettes mobiles sont toujours robustes et agréables sous les doigts. Ceux qui ont adoré le premier T-GT devraient donc être ravis. Quant à ceux qui se plaignaient de la roue de volant au diamètre de 28cm, et bien ils devront acheter une autre roue.

Le pédalier T3PA GT II

Le nouveau pédalier T3PA GT II ne bénéficie pas d’un design particulièrement soigné. On est sur du plastique pour sa base et des pédales en métal réglables pour plus de confort. Je reste aussi un peu sur ma faim avec un pédalier qui n’inclus toujours pas de Load Cell sur sa pédale de frein.

pédalier du tgt2

Si vous souhaitez plus de précision et de réalisme il faudra donc vous tourner vers l’achat d’un pédalier T-LCM.

D’ailleurs, je trouve surprenant que Thrustmaster n’ait pas directement intégré le T-LCM dans son pack. Après tout, le T-GT 2 est supposé être le nouveau fleuron de la marque !

Mais j’imagine que d’un point de vue purement financier il vaut mieux vendre un pédalier « basique » puis faire passer les clients à la caisse une seconde fois pour optimiser leur setups.

Notez quand même qu’une simple pression sur le bouton Mode de la base vous permet d’inverser la pédale d’accélérateur et d’embrayage. Il est donc possible avec un peu de bricolage mettre votre pédalier à la verticale pour avoir des pédales type GT.

Installation du Thrustmaster T-GT 2

Tout se passe exactement comme sur le premier T-GT. C’est à dire avec beaucoup de simplicité et d’efficacité. La pince bureau est toujours aussi pratique. Le grip du pédalier au sol est satisfaisant mais si vous êtes sur parquet, mieux vaut le caler contre un mur pour éviter de voir les pédales traverser la pièce au premier gros coup de frein !

Compatibilité sur consoles

Le T-GT 2 se vante d’être le premier volant Thrustmaster avec Licence Officielle Playstation 5. je tiens tout de même à rassurer les possesseurs de T-GT, votre ancien volant est aussi compatible sur la dernière console de chez Sony. Vous pourrez aussi utiliser votre volant sur PS4 et sur PC.

Confort et sensations

C’est le moment de voir si les 23.000 heures de développement annoncées par la marque vont se faire remarquer… Ou pas !

Après tout, même si presque rien ne différencie l’ancien du nouveau T-GT, ce qui compte ce sont les sensations et les performances. Et là, Thrustmaster nous a promis beaucoup à grand coup d’abréviations et d’images savamment marketées.

T-LIN, T-F.O.C., T-MCE, T-Turbo, T-40VE… On avait déjà évoqué certaines abréviations et leurs significations dans un précèdent article sur le T-GT 2 mais je vous remet leur descriptions juste là :

AbréviationDescription
T-40VEMoteur Brushless à courroie.
T-AEC-QCircuits électroniques certifiés pour l’industrie automobile afin d’allonger la durabilité des composants.
T-DCCCalcul en temps réel de la courbe du retour de force pour maintenir la réactivité du volant et de la voiture quoi qu’il arrive.
T-F.O.CLe moteur réagit “dynamiquement” et rapidement aux augmentations de couple tout en réduisant les pertes de puissance.
T-LINTransmet la force ressentie par le joueur de façon aussi lisse que possible par rapport à celle envoyée par le jeu.
T-MCESystème de refroidissement qui gère les augmentations de couple tout en réduisant les pertes de puissance.
T-RTFSystème qui raccourcit le temps de calcul du retour de force pour éliminer les zones mortes et latences.
T-TURBOAlimentation de la base qui permet d’atteindre une puissance de crête de 400-watts.

Mais ça donne quoi sur route ?

Étant donné que nous avons à faire au nouveau volant officiel Gran Turismo avec des fonctionnalités qui sont réservés à ce jeu, il ne reste plus qu’à tester le T-GT 2 dans son élément naturel avec Gran Turismo Sport !

En déclenchant le mode GT sur la base on active les fameuses fonctions exclusives. Comme sur le premier T-GT, on ressent bien l’adhérence des pneus et la qualité de la route. Je n’ai pas réussi à ressentir de différence notable apportée par le module T-DCC qui est supposé améliorer la réactivité du volant. Concernant le T-RTF, on sent une légère amélioration du temps de calcul du retour de force. Encore une fois, rien d’épique en soit mais l’amélioration se sent légèrement.

Là où on sent vraiment une différence, paradoxalement, c’est quand on désactive le mode GT et qu’on passe sur une autre simulation. Mon test sur Assetto Corsa (premier du nom) m’a prouvé que Thrustmaster avait bel et bien amélioré sa base. On ressent avec beaucoup plus de finesse que sur le T-GT les aspérités de la route, les transferts de masse et le grip.

Customisation du Thrustmaster T-GT 2

th8a

Côté customisation, vous avez pas mal de choix à votre portée dans l’écosystème Thrustmaster.

Tout d’abord, qui dit pédale d’embrayage dit Shifter. L’achat d’une boîte Thrustmaster Th8A sera quasi indispensable.

Ceux qui veulent améliorer leurs sensations et leurs chronos pourront aussi se jeter sur le pédalier T-LCM avec sa pédale de frein équipée d’une cellule Load Cell. Et bien sûr n’oublions pas le TSS Handbrake !

Vous pourrez aussi changer la roue de volant pour passer, pourquoi pas, sur un Formula Wheel Ferrari SF1000 Edition. Les rapports qualité/prix des roues Thrustmaster valent toujours le coup et permettent de varier les plaisirs sans alarmer votre banquier.

Évolution ou révolution ?

Le T-GT 2 se positionne comme une évolution de son prédécesseur. Il n’apporte pas de grands changements dans les sensations de conduite mais une belle évolution sur certaines simus.

Clairement, si vous possédez déjà un T-GT ancienne génération, passez votre chemin. Il sera plus intéressant de passer directement sur un Direct Drive comme le Fanatec CSL DD. La différence sera bien plus notable pour un tarif légèrement inférieur.

Là où Thrustmaster semble avoir passé pas mal de temps c’est sur la durabilité et la fiabilité du volant. Les circuits imprimés certifiés pour l’industrie automobile (T-AEC-Q) attestent de cette volonté de créer une base robuste et fiable. Nous ne saurons malheureusement que dans plusieurs années si cette évolution a porté ses fruits !

Mon verdict sur le Thrustmaster T-GT 2

7.6Score Expert
On prend les mêmes et on recommence

Thrustmaster est en train de commettre exactement la même erreur que Logitech avec le G923… Sortir une version 2.0 d’un produit déjà en retard sur la concurrence. Ca me désole un peu parce que j’ai toujours apprécié cette marque !

Mais force est de constater que Thrustmaster n’a peut être plus rien en réserve. Peut être que la marque est tout simplement incapable de se battre contre Fanatec et son CSL DD.

Je croyais naïvement que Thrustmaster allait se retrousser les manches et se battre. Mais ça semble bien loin de ce qui se passe dans les faits.

Au lieu de ça, ils nous sortent une variante du T-GT premier du nom à un tarif délirant quand on considère qu’aujourd’hui une configuration complète en Direct Drive vous coutera moins cher que le T-GT 2 à courroie…

ne soyez pas surpris pas ma notation, je prends en compte le fait qu’il s’agit d’une évolution. Clairement j’attendais plus.

Matériaux
8
Ergonomie et Design
7
Qualité de conception
8
Confort d’utilisation
8
Sensations
7
Les plus
  • Si vous avez aimé le T-GT, vous ne serez pas dépaysé
  • Robustesse des composants
  • Retour de force plus précis que sur le premier T-GT
  • Possibilité de changer la roue du volant
Les moins
  • Prix
  • Une simple évolution du T-GT
  • La petite roue de 28cm de diamètre
  • Les fonctions utilisables uniquement sur Gran Turismo
Je serais ravi d'avoir vos avis !

Laisser un commentaire

Les meilleurs Volants
Logo