Test du Moza GS Steering Wheel

Quelques mois seulement après la sortie de ses tout premiers modèles, la marque Moza Racing développe son écosystème. Le volant Moza GS Steering Wheel est leur toute première roue type Formula. Et si sa sortie coïncide avec la base Direct Drive Moza Racing R9, ce n’est pas un hasard !

La marque chinoise semble décidée à en découdre avec les plus grands noms de l’univers du simracing. Et si la base Moza R9 a en effet de très bons arguments en sa faveur face au Fanatec CSL DD, il est temps de voir si leur roue Moza GS est capable de se faire une place de choix dans votre cockpit.

Alors entrons tout de suite dans le vif du sujet, et voyons ce que cette roue Moza Racing a dans le ventre !

Le volant Moza GS d’un point de vue technique

  • Compatibilité Bases : Moza Racing
  • Compatibilité Consoles : PC
  • Vibrations : Non
  • Diamètre de roue : 30cm
  • Matériaux : Fibre de carbone forgée, métal, plastique, alcantara
  • Palettes : 2 palettes magnétiques pour les passages de rapport, 2 palettes d’embrayage
  • Boutons paramétrables : 10 boutons rétroéclairés, 5 encodeurs rotatifs 12 positions, 2 sélecteurs rotatifs cliquables au niveau des pouces, 2 joysticks cliquables
  • Compte tours : 10 LEDs avec option de réglage des couleurs (7 options)
  • Écran : Non
  • Connectique : Quick Release Moza Racing D1
8.7
Le volant Moza GS Steering Wheel

Le volant Moza GS en bref

Une très belle roue qui permet à Moza de proposer un écosystème un peu plus complet. Impressionnante sur bien des aspects, elle souffre tout de même de quelques petits défauts de jeunesse.

Design et ergonomie

Le Moza GS vu de face

Je dois bien avouer qu’au départ, quand j’ai reçu le Moza R9 et la roue Moza GS, je ne m’attendais pas à être transcendé. Oui, je sais c’est pas cool, mais j’avais un apriori. Je me disais « Et aller, encore des chinois qui veulent nous bombarder avec des offres soit disant géniales mais qui au final donnent pas grand chose ». Et si vous avez lu le test que j’ai fait du Direct Drive Moza R9, vous savez que j’ai pris une claque !

Et bien ça a été la même chose à l’ouverture du carton du volant Moza GS. Concrètement, c’est juste superbe. Le volant est très beau, les dimensions lui permettent de trouver très naturellement sa place entre les mains. Une réussite !

Mais en y regardant de plus près je constate quelques détails de finition qui viennent rappeler que Moza est une marque toute neuve. Quelques petits défauts de peinture et de colle, des plastiques un peu cheap… Rien de bien méchant en soi mais quand on débourse près de 500€ pour une roue, on s’attend à un travail plus soigné.

La plaque de la roue est en fibre de carbone forgée. Les poignées en alcantara Italien sont très agréables. J’aurais par contre vraiment apprécié qu’un effort soit fait sur les plastiques visibles sur la face avant. Et que les repérages sous les sélecteurs rotatifs ne soient pas de simples autocollants. Enfin… Que ce soit des autocollants passent encore mais dans ce cas la pose devrait être impeccable, ce qui n’est pas tout à fait le cas sur mon modèle.

4 Palettes à ce prix, ça fait plaisir

Gros point positif : Sur la face avant, les 10 boutons paramétrables sont rétroéclairés. Bien rares sont les roues de volant qui proposent cette option. Surtout dans cette gamme de prix ! Pour rappel ce volant est proposé au tarif de 499$ soit à peu près 470€ selon le taux de change.

A l’arrière on retrouve 4 palettes magnétiques à capteurs photoélectriques. Encore une rareté pour ce type de prix ! Sur le haut de la face avant on retrouve les LEDs du compte tour qui sont élégamment cachées derrière un écran transparent pour donner l’illusion d’une barre qui s’illumine progressivement en course.

Dans le carton on trouve aussi un sac pour ranger la roue et la protéger de la poussière. 4 tampons adhésifs pour rendre le bruit des palettes plus « sourd ». Une planche de stickers pour nommer vos boutons et sélecteurs. Et enfin une clé Allen pour accéder à l’arrière des palettes et poser les tampons.

Premier bilan donc, c’est beau, la finition à la fois superbe et frustrante de petits défauts, et je m’empresse de rejoindre mon cockpit pour installer le Moza GS sur la base R9 !

Installation du volant Moza GS Steering Wheel

Pour poser le volant, Moza a opté pour un système Quick Release D1. La fixation est assurée par 10 boules d’acier qui viennent s’enclencher dans l’arbre de transmission de la base. Je ne vais pas tourner inutilement autour du pot : Il est parfait. Le volant s’enclenche sur la base très facilement. J’entends distinctement le bruit rassurant du Quick Release qui se verrouille. Et une fois posé, ça ne bouge pas d’un poil.

Fini les petits claquements qu’on peut trouver sur les Quick Release QR1 de Fanatec. Fini les approximations du « Quick Release » Thrustmaster en plastique. On est clairement sur un niveau de qualité équivalent à ce qu’on trouve chez Simagic par exemple.

Le Quick Release du Moza GS est fichtrement efficace !

Alors vous allez me dire « Oui bin heureusement que c’est de la bonne came, Sam !! ». Mais souvenez-vous qu’on parle d’une roue de volant milieu de gamme à moins de 500€ d’accord ?

La base et la roue communiquent sans câble ni branchement. On dit donc adieu aux câblages de l’enfer et aux broches de connexion qui risquent de se tordre.

Encore une fois, Moza Racing a parfaitement pensé son produit !

Réglages et compatibilité du Moza GS Steering Wheel

Pour les réglages, on file dans le logiciel Moza Pit House. C’est ici que vous allez pouvoir régler la sensibilité des palettes. Mais aussi modifier la couleur des boutons rétroéclairés et la couleur de la barre de LEDs pour le compte tours. Vous avez le choix entre 7 couleurs mais vous pouvez aussi régler l’intensité d’éclairage. Bravo à Moza pour ce logiciel simple, clair et efficace !

La compatibilité est pour le moment limitée aux PC. Rien d’étonnant pour ce type de produit et de toute manière Moza n’a pas encore de base compatible console.

Confort et sensations

Sur piste, le volant tombe parfaitement sous les doigts. Et même si je vous conseille très très vivement de mettre des gants pour ne pas ruiner votre Alcantara trop vite, il faut avouer que le feeling est très agréable à mains nues.

Tous les boutons sont accessibles facilement sans avoir à lâcher le volant. Et contrairement au Fanatec Clubsport V2.5 dont les sélecteurs rotatifs au niveau des pouces ont tendance à tourner dès qu’un doigt les effleure, ceux du Moza GS demandent de vraiment vouloir les faire tourner pour les actionner.

Le diamètre de 30cm est suffisamment large pour qu’on ait une belle précision dans les mouvements de volant en piste.

Petit bémol concernant les palettes qui font trop (beaucoup trop) de bruit à mon gout. Mais ça c’est très subjectif et ça peut se résoudre en utilisant les « mute pads » présents dans le carton. Je les trouve aussi un peu trop éloignées du grip et je dois vraiment aller les chercher avec mes doigts pour les enclencher. Dommage qu’elles ne soient pas réglables !

La longueur de course des palettes de passage de rapports est deux fois plus longue que sur le Fanatec V2.5 par exemple. Résultat, le mouvement pour passer le rapport est plus long de quelques centièmes de secondes ce qui peut probablement être un désavantage en course.

Même chose pour les boutons. Ils sont très agréables à utiliser mais ont une course relativement longue. Pour vous donner du concret, en F1 quand d’habitude j’arrive à enclencher le DRS pile poil sur la ligne de zone, avec cette roue de volant je suis systématiquement un petit dixième de seconde en retard.

Un coup de main à prendre me direz vous. Peut être, ou alors c’est tout simplement une erreur de jeunesse de Moza.

Et la lumière divine illumina nos cœurs de simracers

Par contre j’apprécie particulièrement le côté rétro-éclairés des boutons. C’est le genre de détail qu’on peut trouver tout à fait superficiel, mais quand on y a gouté, c’est très dur de revenir en arrière.

La barre de LED compte tour qui donne l’illusion d’une ligne de lumière progressive est aussi très réussie. Je ne me souviens pas d’avoir testé d’autre roue de volant avec ce type d’éclairage. C’est nouveau et bien fait !

Pour résumer, le ressenti que donne ce volant, c’est tout simplement celui de la qualité. Il met en confiance par ses matériaux, ses boutons, son Quick Release. Mais les palettes et boutons demandent une adaptation avant que vous soyez aussi efficace et rapide que sur d’autres modèles.

Customisation du volant Moza GS Steering Wheel

Si besoin, vous pouvez utiliser la planche de stickers fournie avec le Moza GS pour le customiser et repérer les boutons.

Il est aussi intéressant de noter que les grips en alcantara peuvent être démontés. Moza ne propose pas encore de modèle de remplacement mais ça ne devrait pas tarder. Peut être des poignées en cuir ou en caoutchouc pour customiser le Moza GS ?

Mon verdict sur le Moza GS Steering Wheel

8.7Score Expert
Un très bon modèle encore perfectible

Un pari presque réussi pour Moza. Sur le papier ce volant envoie du lourd, c’est dans les détails que la marque chinoise se prend un peu les pieds dans le tapis.

La finition est très belle mais pas sans défauts, que ce soit de peinture, de colle ou encore les plastiques vraiment cheaps qu’on retrouve un peu partout.

Ne vous méprenez pas, c’est un très bon modèle c’est certain ! Il y a cependant une marge de progression pour Moza et j’espère qu’ils sauront saisir cette opportunité pour créer la roue parfaite la prochaine fois !

Matériaux
8
Ergonomie et Design
9
Qualité de conception
8
Confort d’utilisation
9
Sensations
9.5
Les plus
  • Finition Alcantara et carbone
  • Beau
  • Boutons rétro-éclairés
  • Palettes magnétiques de rapports et d'embrayage
  • Affichage compte tour très réussi
  • Tous les éclairages réglables très facilement
Les moins
  • Pas d'affichage OLED
  • Des plastiques pas au niveau
  • Les courses des boutons et palettes sont trop longues à mon gout
8.7
Le volant Moza GS Steering Wheel

Le volant Moza GS en bref

Une très belle roue qui permet à Moza de proposer un écosystème un peu plus complet. Impressionnante sur bien des aspects, elle souffre tout de même de quelques petits défauts de jeunesse.
Je serais ravi d'avoir vos avis !

Laisser un commentaire

Les meilleurs Volants
Logo