Test du Simagic Alpha : 15Nm de plaisir

Le Simagic Alpha est depuis sa sortie considéré comme une référence en matière de qualité de conception et de retour de force. Bref, une base Direct Drive de qualité pour les simracers exigeants. Mais dans un marché du simracing en constante évolution et l’arrivée de nouvelles marques comme Moza entre autres… Est-ce que l’Alpha est toujours au top de sa forme ?

Dans ce test, nous allons définir ensemble si le Simagic Alpha a sa place ou pas dans votre châssis simracing. Et enfin, les pièges à éviter pour ne pas regretter amèrement votre choix. Le programme vous plait ? Alors on y va !

Le Simagic Alpha d’un point de vue technique

le simagic alpha 15nm de plaisir pur !
  • Compatibilité : PC
  • Dimensions : 11 x11 x 18,9cm (+10cm pour l’arbre de direction et le Quick Release)
  • Moteur : Direct Drive
  • Puissance : 15Nm de pic
  • Amplitude de braquage : Infinie. Réglable via l’application Alpha Manager
  • Connectique : 1 USB-B pour connexion au PC, 1 connecteur pour l’alimentation, 1 USB périphériques Simagic, 1 connecteur pour coupe circuit
  • Mode de fixation de la roue : Quick Release type NRG
9.5
Test du Simagic Alpha : 15Nm de plaisir
Le Simagic Alpha se place en tant que challenger au Fanatec DD1 et au Simucube 2 Sport. Et bien c’est un pari plutôt réussi ! Si on y ajoute la qualité impeccable de son écosystème, on a vraiment affaire à une marque qui mériterait d’être bien plus mise en avant dans la communauté simracing.

Design et ergonomie

Quand j’ai reçu le carton, la toute première chose qui m’a frappé, c’est le poids. Non de non qu’il est lourd ce Simagic Alpha ! 7,8Kg juste pour la base. Ca surprend quand on voit à quel point il est petit. Mais bien sûr dans les Direct Drive, le moteur pèse souvent une tonne.

Au niveau de la finition, c’est une habitude de Simagic : c’est parfait. Y’a strictement rien à redire. Toute la base est en aluminium moulé, les arrêtes sont arrondies, la finition est impeccable, ça met dans le ton instantanément. Mais ça non plus ce n’est pas vraiment une surprise ! Si vous avez déjà lu nos autres test de matériel Simagic, vous vous apercevrez que c’est probablement la marque qui met le plus de soin dans ses finitions.

L’arbre de direction et le Quick Release ont eux aussi bénéficié de cette attention aux détails. Vous aurez peut être remarqué qu’il s’agit exactement du même Quick Release que chez Moza Racing. De l’excellente qualité donc (c’est d’ailleurs pour ça que Moza à copié le choix de fournisseur ^^).

Sur la face avant de la base, l’arbre de direction est encerclé par une couronne en fibre de carbone qui renferme une LED. Son boulot est de vous indiquer que la base est allumée tout simplement. Derrière cette couronne se cache le récepteur sans fil qui va communiquer via des ondes Wlan avec votre volant. Et enfin sur l’extrémité du Quick Release, on retrouve les connecteurs électriques qui ont pour mission d’alimenter le volant en électricité.

Dernier détail peu commun dans la finition, vous ne trouverez aucun bouton sur la base. Pour allumer l’Alpha vous devrez utiliser le cordon d’alimentation et son interrupteur type « Table de Chevet » 😉

Si je résume, on est sur de la finition haut de gamme, sans compromis.

Installation du Simagic Alpha sur le châssis

Pour l’installation, Simagic vous donne l’embarras du choix. Vous pouvez monter votre base Alpha sur un support frontal, mais aussi par les flancs et par en dessous. L’empâtement des pas de vis sous la base sont les mêmes que chez Fanatec (67 x 80mm). L’immense majorité des châssis simracing sont donc compatibles.

Vous pouvez aussi utiliser les équerres Simagic (en option) qui viennent se monter sur les flancs de la base. Vous avez alors le choix entre 4 angles différents, pratique si votre support châssis est limité dans ses options d’inclinaison.

Comme d’habitude chez la marque chinoise, toute la visserie est fournie dans le carton (et même plus). La clé Allen correspondante. Une alimentation de la taille d’un enfant de 4 ans et 2 câbles USB de belle qualité.

Une fois installé il ne reste plus qu’à brancher la base au PC et lancer l’application Alpha Manager. C’est là que vous pourrez mettre à jour les drivers de votre base et vos périphériques et évidemment paramétrer votre retour de force.

Confort et sensations

C’est là qu’on va voir si l’Alpha est à la hauteur de sa réputation. Parce qu’après tout, c’est bien beau d’avoir une super finition et un beau QR. Mais si la gestion du retour de force est mauvaise, tous ces efforts seront vite oubliés.

D’après les sondages réalisés par Fanatec, les simracers chasseurs de chronos apprécient les puissances comprises entre 6 et 8Nm. Pourtant, comme beaucoup de fabricants, Simagic a poussé la puissance de son Alpha bien au delà en le faisant grimper jusqu’à 15Nm de couple. Pour référence, son petit frère, l’Alpha Mini est affiché à 10Nm.

Mais 15Nm, ça sert à quoi au final ? Et bien, ça vous donne de la marge de manœuvre qui permet d’obtenir plus de détails fins sans jamais avoir peur du Clipping. Vous avez donc un maximum de précision et de ressenti sans pour autant vous obliger à faire votre séance de muscu.

Mais le retour de force, vous le savez, c’est LE point subjectif sur lequel personne n’a le même avis…

Certains veulent un maximum de puissance, d’autres veulent peu de force mais un maximum de détails, d’autre un mix des deux… Moi j’aime rester sur une puissance de 8 à 10Nm en poussant les réglages pour profiter d’un maximum de détails.

Après une vingtaine de minutes dans l’application Alpha Manager, j’ai trouvé les réglages qui me correspondent. Le ressenti de piste est extra, chaque détail, chaque transfert de masse, chaque petite perte d’adhérence… Le retour de force Simagic est vraiment excellent.

L’écosystème Simagic se développe rapidement

Le Simagic Alpha vous donne accès à tout l’écosystème Simagic. A l’intérieur, il n’y a que de la qualité. Le pédalier P2000, deux shifters séquentiels et leurs roues de volant que je trouve incroyables :

  • GT1 R ou D Steering Wheel (Roue ronde ou avec méplat)
  • GT4 Racing Wheel (Type Formula ou prototype)
  • GT Cup (Type GT)
  • Formula Xtreme (Type Formula ou prototype)

Vous pouvez retrouver l’écosystème Simagic dans notre article spécial en cliquant juste là 😉

Où se procurer un Simagic ? (Attention aux pièges)

Simagic a choisi de passer par un réseau de distributeurs à travers le monde. Les distributeurs sur le papier c’est super mais dans les faits ça peut poser des problèmes. Par exemple, certains distributeurs n’ont aucun scrupule à revendre du matériel déjà déballé comme s’il était neuf. Les erreurs de commandes, les SAV qui ne répondent pas… Il y a même des distributeurs qui ne vous donneront plus aucun signe de vie une fois la commande encaissée et expédiée (sans numéro de suivi)…

Bref, c’est le merdier pour rester poli. Et j’ai moi même déjà eu à 2 reprises des soucis avec des distributeurs de la marque.

Par contre, quand ça se passe bien je le dis. Il y a un distributeur officiel qui fait très, très, très bien son travail, c’est The French Simracer. En plus de répondre très rapidement à la moindre question, il fourni lui même les logiciels Simagic (vous n’aurez pas à aller sur le site en chinois), et il donne même des exemples de réglages de la base validés par sa communauté et lui même.

Pour le SAV, sa réponse est simple, il peut le gérer pour presque tous les problèmes. Et en tant qu’ancien mécanicien de compétition automobile, il est plus que sur-compétent en la matière ;). Clairement, The French Simracer a toute ma confiance et je vous le recommande chaudement.

Mon verdict sur le Simagic Alpha

9.5Score Expert
L'excellence Chinoise (c'est dingue de dire ça non ?)

L’alpha m’a mis des claques à chaque étape. Une finition parfaite, un retour de force parfait, un écosystème magnifique…

Si seulement Simagic savait faire son marketing, Moza et Fanatec auraient du fil à retordre. Leur seul vrai problème c’est qu’ils ne savent pas se vendre. J’espère au moins qu’avec cette review, j’aurais pu éveiller un peu votre curiosité sur cette équipe chinoise qui fait vraiment un boulot dingue.

Matériaux
10
Ergonomie et Design
9
Qualité de conception
10
Confort d’utilisation
9
Sensations
9.5
Les plus
  • Retour de force de très haute qualité, précision et ressenti digne des modèles haut de gamme
  • Finition impeccable
  • Application Alpha Manager très efficace
  • Quick Release et système de transmission de données haut de gamme
Les moins
  • Compatible PC uniquement
  • Le bouton d'alimentation en mode table de chevet, ça reste drôle quand même
9.5
Test du Simagic Alpha : 15Nm de plaisir
Le Simagic Alpha se place en tant que challenger au Fanatec DD1 et au Simucube 2 Sport. Et bien c’est un pari plutôt réussi ! Si on y ajoute la qualité impeccable de son écosystème, on a vraiment affaire à une marque qui mériterait d’être bien plus mise en avant dans la communauté simracing.
Je serais ravi d'avoir vos avis !

Laisser un commentaire

Le blog Simracing de Sam et Flo
Logo