Best Seller

Test et avis du Logitech G920

Le Logitech G920 et son cousin le G29 font partie des plus grands succès commerciaux en ce qui concerne les volants de simracing.

Les différences entre les deux modèles ? Quelques détails esthétiques et la compatibilité console. Le G920, est compatible PC et X Box et le G29 PC et PS4.

Ce volant se place dans la catégorie milieu de gamme, mais comme vous allez le découvrir, ce n’est pas forcément dans cette catégorie qu’il est le plus à l’aise. Loin de là !

Alors est-ce que ce volant Logitech vaut encore le coup face à ses concurrents ? C’est ce que nous allons voir !

Le Logitech G920 d’un point de vue technique

le logitech g920, cousin du g29
  • Compatibilité : PC, X Box
  • Retour de force : Oui
  • Diamètre de la roue : 28cm
  • Pédales : 3
  • Boutons paramétrables : 13 touches
  • Changement de vitesse : Palettes mobiles, (Boîte manuelle Logitech Driving Force Shifter en option)
  • Amplitude de braquage : 900°
  • Moteur : Deux moteurs à engrenages
  • Connectique : 1 USB sortant vers la console, 1 alimentation entrante, 1 connexion du pédalier vers la base, 1 connexion Boîte manuelle vers la base
  • Poids : 5,2 Kg

La meilleure offre du moment

Retrouvez le Logitech G920 au meilleur prix !

Design et ergonomie

On déballe la bête et la première chose qui me vient à l’esprit c’est « Ah bin c’est pareil ». On retrouve la même architecture que le G29, lui même quasi identique au G27.

A première vue on sent directement qu’on est sur du milieu de gamme. C’est pas vilain, loin de là, et le cuir (véritable et posé main parait-il) est assez plaisant sous les doigts. J’apprécie le fait que les palettes mobiles en métal soient bien finies et n’agressent pas les doigts quand on les actionne.

Le bundle est très léger. On est sur un poil plus de 5Kg au total, dont seulement 2.2Kg pour la base volant. Si vous n’avez pas de cockpit fixe, ce poids plume est une bonne nouvelle, vous aurez moins la flemme de sortir le G920 du placard !

Comme dans le G29, on retrouve la vieille technologie Logitech : 2 moteurs à engrenages. Apparemment le fait que toute la concurrence soit passé aux courroies et Direct Drive ne semble absolument pas poser question à Logitech.

Ah mais je suis bête… La technologie ils s’en foutent, ils ont le plus gros budget marketing de tout le secteur !!

Le pédalier

En ce qui concerne le pédalier, on retrouve le 3 pédales standard de la marque. L’avantage étant que vous avez une pédale d’embrayage prête à servir si vous souhaitez vous offrir une boite de vitesse. Nous en parlerons plus bas.

Côté design on se retrouve avec le look standard en plastique. On est à des années lumières de ce que propose Thrustmaster avec le T3PA Pro. Ceci étant dit, ses plaquettes en métal sont très sympas visuellement.

3 pédales pour le logitech g29

Le G920 est destiné à des joueurs occasionnels, rien de surprenant donc dans le fait que les pédales ne soient pas réglables. Sauf en ce qui concerne leur écartement.

Pour le « clouer au sol » on retrouve une barre de grip (très efficace sur moquette). Les patins en caoutchouc traditionnels et les pas de vis M6 pour fixer le pédalier à un cockpit.

Attention cependant, il est compliqué de caler le pédalier contre un mur à cause de son câble de raccordement.

Ce qui me plait moins dans ce pédalier

Logitech a tenté l’innovation sur ce pédalier en tentant de simuler une pédale de frein Load Cell.

Pour ceux qui se posent la question : les pédales de frein de simracing standards utilisent des potentiomètres pour calculer ce que vous faites avec votre pieds. C’est la position de la pédale qui donne à votre console la force que vous appliquez sur les freins. Bien sûr cela n’a rien à voir avec une vraie voiture dans laquelle c’est la pression que vous exercez sur la pédale qui va donner la force de freinage. Le Load Cell est un capteur de pression qui vient remplacer le potentiomètre de la pédale de frein pour que vous puissiez toucher du doigt (de pied) la perfection dans votre simulation.

Pour simuler le capteur Load Cell, Logitech a tenté un truc « innovant ».

Mettre un caoutchouc qui vient durcir le dernier centimètre de la course de la pédale de frein. Puis discrètement modifier la courbe de freinage pour qu’elle ne soit pas linéaire mais exponentielle sur le fameux dernier centimètre. En clair : le logiciel du volant accorde plus de pourcentages de freinage à ce fameux dernier centimètre.

Le résultat ? Bof. On est à des années lumières des sensations que procure une Load Cell, mais c’était bien tenté ! Le problème est que c’est moins intuitif qu’un load cell et plus dur à faire accepté au cerveau du pilote qu’un simple frein à potentiomètre.

Installation du Logitech G920

Pour installer le G920, on utilise les bons vieux crochets en plastique qui s’utilisent sans outil. La fixation sur une table est parfaite.

Si vous avez un cockpit, vous trouverez deux pas de vis M6 sous la base du volant.

Si vous avez un cockpit avec support inclinable pour le pédalier, vous serez ravi de constater que vous pouvez aussi fixer le pédalier grâce à des vis M6.

Connectique

Concernant le raccordement, on retrouve sous la base du volant :

  • USB sortant vers votre X Box ou votre PC
  • Cordon d’alimentation
  • Raccordement du pédalier
  • Raccordement pour la boîte H Logitech Driving Force Shifter (quoi n’est pas fournie avec le volant)

Et ceux qui sont toujours trop courts niveau câbles vont être comblés, Logitech a été plus que généreux sur les longueurs que ce soit sur l’USB, le raccordement de pédalier ou l’alimentation.

Confort et sensations

Dès les premiers tours de roues, je passe par le menu de réglage du retour de force. Une étape indispensable pour vraiment prendre plaisir à la conduite.

Connaissant déjà le G29, je n’ai pas été surpris par le retour de force du G920. C’est suffisamment précis pour comprendre ce que fait votre véhicule mais on est loin de la qualité de ressenti d’un T248 ou d’un CSL Elite par exemple.

Ses deux moteurs à engrenages donnent un ressenti plus « brut », plus direct qu’un volant à courroies. On est sur une vieille technologie et ça se ressent. Mais ça ne veut pas dire que le G920 ne vaut pas le détour !

Vous saurez ce que fait votre voiture, reconnaitrez les limites d’adhérence, ressentir les vibreurs et bosses. On peut dire que c’est un volant qui fait son travail !

Le point qui me pose le plus souci c’est la fameuse pédale de frein. Je sais que Logitech a voulu innover en proposant un ersatz de Load Cell à bas prix mais sincèrement ils auraient pu s’abstenir.

Evidemment, j’essaie de me mettre à votre place d’utilisateur. Ce volant sera sans doute le seul que vous aurez pendant quelques années et les petites heures d’adaptation à cette pédale de frein seront vite oubliées.

Le Logitech G920 avec un Shifter

la boite H pour le logitech G29

Pour tirer pleinement partie de votre pédalier, il faudra vous offrir le Logitech Driving Force Shifter.

Une boîte 6 vitesses plus marche arrière qui se fixe à votre table de la même manière que la base du volant.

En terme de customisation, chez Logitech le choix est restreint. L’écosystème se limite littéralement à la boite de vitesse. Point.

Pas de roue de volant, pas de frein à main. De toute façon le publique visé n’est pas dans une optique de customisation à outrance.

Mon verdict sur le Logitech G920

7.8Score Expert
Toujours la même rengaine…

Le problème avec Logitech c’est ça… Au lieu de se pencher quelques mois sur les innovations techniques qu’ils pourraient apporter à leurs volants, ils préfèrent mettre de nouveaux noms sur de vieux concepts.

Vous pensiez que les joueurs allaient réfléchir ? Qu’ils découvriraient le poteau rose ? Et bien non. Une bonne campagne marketing et tout le monde fonce acheter le matos sans se poser de questions…

Si vous êtes un joueur occasionnel et que vous voulez rester sur un petit budget, OK le Logitech G920 peut faire l’affaire.

Gardez cependant en tête que le Thrustmaster T248 ou encore le T300RS proposent des retours de force de meilleure qualité à un prix tout aussi raisonnable.

Matériaux
8
Ergonomie et Design
9
Qualité de conception
8
Confort d’utilisation
7
Sensations
7
Les plus
  • Rapport qualité/prix
  • Durée de vie
  • Léger donc facile à sortir du placard
  • 3 pédales
  • 13 boutons paramétrables
  • Retrour de force assez précis
Les moins
  • Moteur d'ancienne génération
  • Retour de force moins doux que chez les concurrents
  • La pédale de frein demande un temps d'adaptation

La meilleure offre du moment

Retrouvez le Logitech G920 au meilleur prix !
Je serais ravi d'avoir vos avis !

Laisser un commentaire

Les meilleurs Volants
Logo