Le Logitech G Pro, premier Direct Drive de la marque est disponible

Après une décennie passée à nous sortir encore et encore le même volant, Logitech nous donne enfin du nouveau ! On déjà depuis une bonne année déjà qu’ils avaient un Direct Drive en préparation mais la marque n’avait donné aucune info. Voilà qui est fait : c’est le Logitech G Pro Wheel.

Evidemment la marque se targue de nous proposer de l’innovation, en associant Direct Drive et technologie TrueForce. On verra si coupler ces deux technologies est vraiment pertinent. En tous cas comme d’habitude on a droit au sponsoring de pilote de F1, cette fois c’est Lando Norris qui se plie à la tradition en disant tout le bien qu’il pense de ce modèle. On en viendrait à se demander pourquoi les simulateurs d’écuries coûtent des dizaines de milliers d’euros finalement non ?

Blague à part ! Dans cet article je vais tâcher que vous donner toutes les informations pertinentes autour de ce nouveau volant Simracing. Je vous donnerais aussi une première opinion sur les caractéristiques qui semblent prometteuses. Et dans quelques semaines, je viendrais mettre à jour cet article avec une review complète 😉

Le Logitech G Pro, techniquement ça donne quoi ?

le nouveau direct drive Logitech Pro wheel est arrivé
Image : traxxion
  • Compatibilité : Un modèle Playstation + PC et un modèle X Box + PC
  • Transmission : Direct Drive
  • Puissance : 11Nm
  • Amplitude de braquage : Limité mécaniquement à 1080°
  • Connectique : 1 alimentation, 1 mini USB vers la console ou PC, 3 USB-A pour les périphériques
  • Mode de fixation de la roue : Quick Release Logitech en aluminium
  • Boutons : 1 bouton d’alumage, 1 bouton paramétrable
  • Affichages : 10 LED compte tour + petit écran OLED d’affichage des profils de retour de force
  • Prix : 1099€ et 389€ pour l’option pédalier Load Cell

La première chose qui saute aux yeux, c’est évidemment la finition. Le look est plutôt osé, qu’on aime ou qu’on aime pas, il faut le reconnaitre, Logitech impose son design. Et la marque impose aussi en terme de taille ! C’est bien simple, sa face avant fait entre 3 fois la taille d’un Moza R9 ou 2 fois la taille d’un Fanatec CSL DD.

Les Suisses ne se sont donc pas laissé influencé par leurs compétiteurs. C’est d’ailleurs aussi le cas sur les matériaux, la coque de la base est en plastique. Ainsi que sur la ventilation : la plupart des autres Direct Drive aujourd’hui sont à refroidissement passif, le Logitech G Pro passe par un ventilateur.

A l’arrière on retrouve les connectiques pour venir brancher des périphériques dont le pédalier. D’aucuns s’étonneront du fait que Logitech ai choisi de passer par des connectiques USB-A pour connecter les périphériques à la base. Un choix surprenant en 2022 mais après tout, ça n’est pas l’aspect le plus étonnant.

Non, ce qui m’étonne, c’est l’angle de rotation bloqué mécaniquement à 1080°. Logitech a donc décidé de ne PAS faite plaisir à tous les fans de simulations de camions, bus, matériels agricoles… Et pourquoi donc ? Et bien pour connecter directement sur l’arbre de direction les câbles d’alimentation du système TrueForce.

Le système Logitech TrueForce sur un Direct Drive, une hérésie ?

Le TrueForce c’est quoi ?
Et bien contrairement à ce que son nom pourrait indiquer, ça n’a aucun rapport avec le couple ou la puissance de la base. Il s’agit d’un système qui va ajouter des vibrations dans l’arbre de direction selon les informations sonores envoyées par le jeu. Par exemple si vous passez sur un vibreur, le son que ça va produire va être interprété par le système TrueForce qui va envoyer des vibrations dans l’arbre en conséquence.

Insérer un système qui vient brider le degré de rotation maximal et ajouter des effets non gérés par le moteur en lui même ça veut dire quoi ? Ca veut dire qu’on met de côté l’essence même des moteurs Direct Drive qui ont depuis leur création toujours eu pour ambition d’amener plus de flexibilité et de précision dans les réglages ainsi que dans le ressenti.

Mais il faut aussi avouer qu’à part les simus de camions/bus etc, très peu de joueurs poussent plus loin que les traditionnels 1080° de rotation. Le compromis de la marque n’est donc peut être pas si fou ?

Il faut ajouter que le système a l’air de séduire les influenceurs qui l’ont eu entre les mains. J’attendrais donc de pouvoir essayer cette fonctionnalité pour vous faire un état des lieux sur ce sujet.

Un écran et des afficheurs LED !

Un autre point intéressant à noter. La marque a trouvé utile d’installer un écran OLED qui permet de naviguer entre les paramétrages de la base. Car vous allez pouvoir créer 5 profils de retour de force différents. Et pour afficher les données de télémétrie, vous trouvez 10 LEDs juste au dessus de l’écran, réglables viennent jouer les compte tour.

Mais qui dit écran de paramétrage dit réglages de retour de force non ? Et bien rien n’est moins sur !

Un logiciel G-Hub qui donne tout de suite le ton

N’importe quel possesseur de Direct Drive vous le dira, le logiciel et les possibilités de réglage c’est ça qui fait la différence entre un mauvais et un bon voir un très bon modèle. Rappelons que le ressenti en piste c’est purement subjectif et que chaque joueur a des attentes spécifiques pour être performant et prendre du plaisir.

Pour vous donner un exemple concret, Flo et moi n’avons pas du tout les mêmes réglages de retour de force. Et un même joueur peut avoir plusieurs réglages selon les utilisations. Par exemple avoir un réglage Drift et un réglage GT. D’ailleurs, quand on essaye le matériel d’autres simracers on s’aperçoit aussi que leurs retours de force sont très différents les uns des autres. C’est ça le vrai atout d’une bonne marque de bases Simracing.

Elle doit proposer des modèles qui soient capables d’être précisément réglés pour donner au joueur exactement le ressenti dont il a besoin ! Et à ce petit jeu, les marques sont très loin d’être égales. Quand on parle du Logiciel G-Hub de Logitech, c’est la catastrophe ! RIEN n’est paramétrable. Enfin… Presque rien.

Réglages disponibles dans le Logitech G-Hub

  • La puissance du retour de force.
  • L’activation ou non du mode TrueForce.
  • Activer ou pas le filtre de retour de force qui vient adoucir la courbe du retour de force à la manière d’un filtre d’interpolation.
  • Un effet de Damper (d’amortissement) qui va ajouter ou réduire la lourdeur de la roue.
  • L’angle de braquage limité à 1080°.
  • ET C’EST TOUT.

On retrouve aussi la force de freinage si vous utilisez leur pédalier Load Cell en option ainsi que quelques réglages pour les palettes et les afficheurs LED et la compatibilité… Mais vous voilà prévenu, vous n’aurez pas accès à plus de réglages pour créer votre retour de force. J’espère que les équipes de la marque feront évoluer ce logiciel au fil du temps.

Le Quick Release du Logitech G-Pro

Au niveau du système d’attache du volant à l’arbre de direction, on retrouve un Quick Release inspiré du modèle Fanatec. Les premiers tests semblent indique que leur modèle est assez performant et bien ajusté. Espérons qu’il ne souffrira pas du même type d’usure qu’on peut parfois retrouver chez les allemands.

L’installation fixe ou via la pince de table

Pour installer votre Logitech G-Pro, vous avez le choix entre deux options. Vous allez constater que encore une fois, ce matériel ne s’adresse pas aux simracers déjà possesseurs de DD.

Vous avez le choix entre une fixation par en dessous sur un châssis fixe. La fixation se fait alors sur une plaque de métal sur laquelle on y retrouve 3 pas de vis M6.

Pas de bol, leur configuration de visserie n’est pas compatible avec tous les châssis du marché. Soyez donc attentif à ce détail si vous pensez remplacer votre matériel existant ou encore acheter un châssis simracing pour l’occasion. Aucune option n’a été prévue pour le fixer par les flancs ni frontalement.

Image : Logitech

Par contre une pince pour table ou bureau est fournie de série avec le Logitech G Pro. La pince vient serrer la table sur un point unique et 2 taquets présents à l’avant de la base viennent la maintenir en place sur le bureau.

Le roue de volant Logitech G Pro

Image : Logitech

Le volant profite de la grande expérience de Logitech en ergonomie. Son diamètre de 30cm est un très bon compromis pour plaire à un maximum de joueurs. Les matériaux allient Aluminium et Cuir, c’est bien fini, bien réalisé. Force est de constater que c’est un bon point ! Avec ses 10 boutons (dont Share et options sur PS) + 1 PS, 1 joystick 8 directions, 2 palettes magnétiques, 2 palettes analogiques et 2 sélecteurs rotatifs. C’est un volant abouti. Bravo Logitech.

Un tour sur le kit Logitech G Pro pedals

Concernant le pédalier, il y a de l’excellent et du « moyen » dans ce modèle proposé par Logitech. D’un côté, les options de réglage de la position des pédales est très sympa. Vous pouvez vraiment ajuster l’emplacement latéralement facilement. Il suffit de dévisser les attaches sous le pédalier et de faire glisser les pédales en suivant deux tranchées. Les tranchées ont d’ailleurs des marquages pour vous assurer de positionner parfaitement la pédale.

Le frein est équipé d’un capteur Load Cell (pression) d’une capacité de 100Kg. Et il est livré avec 4 élastomères interchangeables pour modifier la dureté de la pédale. Vous avez aussi droit à deux ressorts supplémentaires pour modifier la dureté des autres pédales. Le changement de ressort se fait d’ailleurs très simplement sans outils. Un très bon point pour ce pédalier.

Image : Logitech

Là où ça coince par contre, c’est sur le prix. A 389€, on est au prix d’un Fanatec V3 par exemple. Difficile avec ses caractéristiques de vraiment prendre le point face à ce concurrent malheureusement.

Conclusion : une bonne base, peut être, mais pas à ce prix.

A 1099€ pour la base et le volant plus 389€ pour le pédalier ça donne un total à presque 1.500€ pour un setup. Et forcément on a envie de le comparer aux autres modèles du marché. On me rétorquera à juste titre que pour le moment son seul concurrent compatible consoles c’est le Fanatec GT DD Pro. Alors, allons-y comparons !

Prix
C’est cool
Ce qui foire…
Logitech G-Pro
Logitech G-Pro
Prix
Base, pince et volant : 1.099€
Pédalier : 389€

Total pour un setup : 1.488€
C’est cool
– Compatibilité consoles
– 11Nm de couple
– Une roue de volant objectivement bien réalisée avec deux paires de palettes.
Ce qui foire…
– Réglages limités du FFB
– Le pédalier au tarif haut pour ce qu’il propose
– Ecosystème aujourd’hui inexistant
– Les 1080° de rotation bride les possibilités.
– Système de fixation limité
Fanatec GT DD Pro
Fanatec GT DD Pro
Prix
Base GT DD Pro 8Nm : 599,95€
Pince de bureau : 29,95€
Volant Clubsport : 349,95€
Pédales CSL Elite V2 : 299,95€

Total pour un setup : 1279,80€
C’est cool
– Compatibilité consoles
– Ecosystème très large
– Logiciel Fanalab qui offre des réglages très étendus
– Fixation de la base par en dessous ou par les flancs grâce à des glissières et des écrous T.
Ce qui foire…
– Le QR Fanatec peut parfois être mal ajusté
– La puissance de 8Nm est vraiment le grand minimum pour un DD.

Sur console donc, le match est plutôt serré si on prend en compte tous les paramètres. Mais personnellement je ne me risquerais pas pour le moment à prendre un DD Logitech alors que je peux bénéficier des années d’expérience de Fanatec en la matière pour moins cher.

Par contre pour les joueurs PC, G-Pro va vraiment devoir jouer des coudes. Pour le même prix vous avez des modèles qui tapent très fort que ce soit chez Simagic avec l’Alpha Mini, Fanatec avec le CSL DD ou encore Moza avec le R9.

Concluons !

Bref, je suis à la fois perplexe et à la fois content de voir que Logitech sort enfin de ses modèles d’entrée de gamme. J’attends avec impatience les mises à jour du logiciel. En priant pour qu’ils nous permettent de régler le retour de force comme il se doit. Je serais aussi plus que ravi d’avoir vos avis en commentaires. Vous en pensez quoi vous de ce Logitech G-Pro ? On se retrouve juste en dessous pour en discuter !

Je serais ravi d'avoir vos avis !

Laisser un commentaire

Le blog Simracing de Sam et Flo
Logo