Prix bas

Test du volant Fanatec CSL BMW : l’entrée de gamme vaut le coup ?

Quand Fanatec signe un partenariat avec un constructeur automobile, c’est souvent la promesse de bons produits. Et étonnamment, le volant Fanatec CSL BMW est à ce jour le modèle de roue de volant le moins cher de tout l’écosystème Fanatec.

Avec ce modèle à petit prix, on a le plaisir de retrouver des volants BMW dans les 3 gammes Fanatec :

Mais du coup, comment se fait-il que ce volant Fanatec, siglé BMW soit le moins cher de la gamme ? Est-ce que ça cache des compromis sur la conception de la roue ? Que peut-on vraiment attendre de ce volant ? C’est ce qu’on va voir ensemble dans ce test !

Le volant Fanatec CSL BMW d’un point de vue technique

  • Compatibilité Bases : Fanatec CSL DD, GT DD Pro, CSL Elite, Clubsport V2.5.
  • Compatibilité Consoles : PC, Playstation
  • Vibrations : Non
  • Diamètre de roue : 30cm
  • Matériaux : Caoutchouc, aluminium, plastique
  • Palettes : 2 palettes en métal
  • Boutons paramétrables : 12 boutons paramétrables, 1 bouton d’accès aux réglages du retour de force, 1 joystick 4 positions cliquable.
  • Compte tours : 1 LED multicolore en haut de la roue
  • Écran : 3 chiffres LED
  • Connectique : Fanatec QR1 Lite
  • Poids : 1.23Kg
8.4
Test du volant Fanatec CSL BMW : l’entrée de gamme vaut le coup ?

Le Fanatec CSL BMW Wheel en bref Petit prix

Un très bon rapport qualité prix pour le volant le moins cher de toute la gamme Fanatec. A conseiller aux nouveaux joueurs au budget limité !

Design et ergonomie

roue de volant fanatec BMW

A la sortie du carton, j’ai été assez agréablement surpris par la qualité de finition de la roue. Alors, je tiens à préciser très lourdement qu’on est sur un modèle d’entrée de gamme. Qu’il s’agit du modèle le moins cher de toute la gamme Fanatec et qu’il faut donc le juger en cohérence avec cet état de fait.

Les graphiques signés BMW peints en orange foncé sur la roue, j’avoue, on aime ou on aime pas. En tous cas c’est bien fini. Le logo BMW collé au centre de la roue flatte l’égo. Et les palettes en métal, oranges elles aussi, sont agréables sous les doits et facilement accessibles.

Le grip est en caoutchouc, légèrement texturé. Je vous le dit d’entrée de jeu, pensez aux gants pour ne pas avoir les mains moites sur les longues sessions de jeu. Avec le caoutchouc on a vite tendance à transpirer.

En haut de la roue on retrouve le module en plastique qui accueille l’écran LED à 3 chiffres surmonté d’une LED multicolore qui servira de compte tour.

C’est du côté des boutons que j’ai une petite déception par contre. Le Fanatec CSL BMW, tout comme le CSL WRC a des boutons plus petits que les autres volants Fanatec. En quoi c’est un problème ? Et bien vous ne pourrez pas utiliser de caches personnalisés pour customiser votre roue. Dommage, même pour un volant à petit prix !

Côté taille, on est sur une roue de 30cm de diamètre. Une taille convenable qui permet surtout d’être adaptés à tous types de véhicules. Et c’est sur le poids que ce volant est une très belle surprise : 1.2Kg ! C’est très léger ce qui promet de transmettre à vos mains un maximum de détails dans le retour de force de votre base.

Installation, réglages et compatibilité du Fanatec CSL BMW

Le QR1 Lite du volant Fanatec CSL BMW

On passe à l’installation ! A l’arrière du volant on retrouve le Quick Release QR1 Lite. Si vous avez lu mon article sur la guerre des Quick Releases, vous savez que je n’aime pas ce modèle. Mais il faut bien penser économie. Je me fais donc violence en gardant en tête qu’on est sur la roue la moins chère de chez Fanatec.

Comme sur tous les volants Fanatec depuis 2021, le Quick Release peut être changé pour un vrai QR1 en aluminium. Un passage obligé pour profiter de la pleine puissance des bases Direct Drive de la gamme Podium par exemple. Mais si vous avez choisi cette roue, il est bien plus probable que vous ayez un CSL DD ou un GT DD Pro n’est-ce pas ? Dans ce cas, soyez tranquille, le QR1 Lite fera l’affaire « convenablement ».

Pourquoi « convenablement » ? Et bien ne vous attendez pas à un Quick Release parfait qui ne laisse aucune flexibilité entre l’arbre de direction et le volant. Il y a fatalement un peu de flexibilité due aux matériaux utilisés. Bon, je vous rassure on est pas sur la flexibilité de chez Logitech ou Thrustmaster 😉 Mais c’est un point qui devait être souligné.

Bon, j’arrête de râler. On vis la bague de serrage et c’est parti.

Pour les réglages comme toujours chez Fanatec, vous avez accès à vos 5 sauvegardes de retours de force. Pour y accéder vous utilisez le bouton dédié et naviguez dans les paramétrages avec le stick. L’affichage LED permet aussi de naviguer assez simplement dans les menus pour parfaite vos réglages à la volée.

Enfin niveau compatibilité, vous pourrez l’utiliser sur PC et Playstation. Pour les joueurs X Box, il faut aller voir du côté du volant CSL WRC. Vous verrez qu’il est très, très similaire au CSL BMW.

Bridé à vie

Autre point que je tiens à signaler, ce volant bridera les bases DD1 et DD2 pour préserver le QR1 Lite en plastique. Vous pourriez vous dire « c’est pas grave, on peut changer le QR et ça débridera ». Grossière erreur ! Contrairement au Fanatec CSL McLaren, changer le QR1 Lite pour un QR1 en aluminium ne débridera pas la roue. La roue ne possède tout simplement pas le système qui permet de lui dire qu’elle a changé de Quick Release.

Confort et sensations

Une fois sur piste, c’est là qu’on voit le vrai potentiel de ce volant. Avec son poids plume, il laisse passer énormément de détails de la part du retour de force. Des détails qui, à réglages égaux, m’échapperaient sur une roue plus lourde.

Les boutons sont bien positionnés et accessibles pour la plupart sans lâcher le grip. Tiens, en parlant du grip, sans gants c’est assez agréable, le caoutchouc accroche bien. Le diamètre du grip est par contre assez léger, ça n’aide pas à l’immersion… Mais au moins les petites mains seront heureuses.

Et les palettes en métal ne sont certes pas magnétiques mais le ressenti est sympa. Je trouve par contre que ça manque de « franchise » dans les passages de rapport. C’est un peu mou si vous voyez ce que je veux dire. Mais peut être que mon habitude des palettes magnétiques me rend un peu trop exigeant.

Quelles différences avec le Fanatec CSL WRC ?

Dans la gamme CSL de Fanatec, il existe un autre volant, très proche niveau tarif. Il s’agit du CSL WRC, qu’on a déjà évoqué plus haut dans l’article. Si vous hésitez entre les deux, voilà un petit tableau qui récapitule leurs grandes différences.

Compatibilité
Grip
Boutons et palettes
 
CSL BMW
CSL BMW
Compatibilité
PC – Playstation
Grip
Caoutchouc légèrement texturé
Boutons et palettes
12 boutons paramétrables – Palettes en métal
CSL WRC
CSL WRC
Compatibilité
PC – Playstation – X Box
Grip
Alcantara
Boutons et palettes
12 boutons paramétrables – Palettes en métal retirables Lot de caches pour « petits » boutons inclus

Mon verdict sur le Fanatec CSL BMW

8.4Score Expert
Une belle roue de volant à très petit prix

Sincèrement, malgré ses quelques défauts, il faut bien avouer que Fanatec a fait un bel effort sur cette roue.

Proposer une roue siglée BMW avec un niveau de finition très propre à un prix aussi bas, chapeau. C’est une roue que je conseillerais à n’importe quel nouveau simracer qui voudrait commencer avec un budget limité.

Matériaux
8
Ergonomie et Design
9
Qualité de conception
8
Confort d’utilisation
8.5
Sensations
8.5
Les plus
  • La finition est très propre.
  • Confortable à l'utilisation.
  • Le plus petit prix de chez Fanatec.
Les moins
  • Les boutons trop petits pour utiliser les caches de customisation Fanatec.
  • Le QR1 Lite… Mais à ce prix sincèrement on ne pouvait pas avoir mieux.
8.4
Test du volant Fanatec CSL BMW : l’entrée de gamme vaut le coup ?

Le Fanatec CSL BMW Wheel en bref Petit prix

Un très bon rapport qualité prix pour le volant le moins cher de toute la gamme Fanatec. A conseiller aux nouveaux joueurs au budget limité !
Je serais ravi d'avoir vos avis !

Laisser un commentaire

Le blog Simracing de Sam et Flo
Logo