Fanatec vs Moza Racing : Le duel des Direct Drive grand public

Dans la grande course aux bases Direct Drive accessibles au grand public, les concurrents se multiplient ces derniers mois. Aujourd’hui on va voir ensemble un sujet qui a été demandé à plusieurs reprises par les lecteurs. Un duel Fanatec vs Moza Racing !

Fanatec, vous connaissez tous, c’est la marque allemande qui a révolutionné le monde du simracing en sortant les célèbres Fanatec CSL DD et GT DD Pro. Les toutes premières bases Direct Drive à moins de 500€.

Moza Racing, c’est l’outsider. Ils ne produisent des volants que depuis le mois de septembre 2021. Mais se sont très rapidement mis en avant grâce à leur toute nouvelle base Moza R9.

Voilà maintenant plus d’un mois que j’ai reçu la base Moza. Le CSL DD 8Nm est la base que j’utilise au quotidien depuis l’été 2021. Le moment est donc venu de vous livrer mon ressenti entre ces deux modèles qui en font hésiter plus d’un !

Design et options de montage

Les deux bases sont très compactes. La Moza R9 s’offre même le luxe d’être plus petite que les Fanatec. Et je dois avouer que la finition du Moza met clairement un taquet aux Allemands. Les faces avant et arrière sont parfaitement ajustées sur le Moza ce qui n’est pas le cas chez Fanatec.

Par contre Fanatec reprend l’avantage sur les options de montage. Que ce soit par en dessous ou par les côtés, vous avez le choix pour relier votre base au cockpit. Moza se sont contentés de 4 pas de vis M6 sous la base.

Fanatec vs Moza Racing : Design et montage
Le point va à Moza pour leur design plus compact et beaucoup mieux fini.

L’écosystème de marque

Les modèles Moza R9 et Fanatec CSL DD / GT DD Pro s’adressent à des simracers au budget limité. A mon sens pour garder un maximum de clarté, de facilité d’utilisation et un bon rapport qualité/prix, l’écosystème de marque joue un rôle important.

Sur ce point, Fanatec est une marque qui fait grossir son écosystème depuis plus de 20 ans. Ils mettent à jour régulièrement leurs modèles de volants, de bases et de pédaliers. La variété de leur catalogue permet à tout pilote de trouver exactement ce qu’il veut en terme de ressenti ou de design.

C’est encore très loin d’être le cas pour Moza Racing qui ne propose que 2 volants et 1 pédalier.

Chez Fanatec, vous pouvez brancher votre pédalier et shifters directement à la base. C’est bien moins prise de tête que de devoir trouver des ports USB pour tout votre matos.

Fanatec vs Moza Racing : Ecosystème
Avec son écosystème extrêmement riche et la possibilité de tout brancher directement sur la base Fanatec remporte ce point sans surprise.

Le système Quick Release

Le Quick Release Fanatec QR1 commence à prendre de l’âge. Et je dois bien admettre que même si la marque a fait des efforts récemment pour que les QR soient mieux adaptés et précis, c’est le point qui peut dans certains cas amener de la flexibilité entre la roue de volant et l’arbre de direction.

système fanatec clubsport quick release
Le QR 1 de chez Fanatec
Le Quick Release du Moza GS est fichtrement efficace !
Le Quick Release Moza Racing

Quant à Moza Racing, leur Quick Release est tout simplement c que j’ai vu de mieux sur le marché à ce jour. On change de roue en quelques secondes à peine. Tout est fluide, précis. La jonction roue de volant-base semble indestructible et inflexible.

Fanatec vs Moza Racing : Quick Release
C’est Moza qui gagne ce point haut la main. Avec un Quick Release au sommet de son art. Il est juste parfait, point.

Le prix d’un setup

La différence de prix entre les bases Fanatec CSL DD / GT DD et Moza R9 est intéressante sur le papier. A ce jour, la base Moza R9 est proposée à 465€ TTC. La Fanatec CSL DD à 500€ et la GT DD Pro à 600€.

Par contre une base ne se suffit pas à elle même. Il vous faudra au minimum un volant compatible.

Chez Fanatec, les premiers prix vont de 140€ dans la gamme CSL à 650€ dans la gamme Podium. J’exclue intentionnellement le Fanatec Podium BMW M3 GT4 à 1.500€. Son poids n’en fait pas un choix judicieux pour un Direct Drive de seulement 8Nm. Chez Moza Racing, les 2 roues de volant sont proposées à un tarif de 465€ chacune.

Ce à quoi il faut ajouter les frais de port (et oui…). Chez Fanatec les frais de port varient évidemment selon le pays dans lequel vous résidez et sont compris entre 40 et 80€. Les livraisons sont très rapides si le produit est en stock. Personnellement je n’ai jamais attendu plus de 10 jours pour recevoir mes colis Fanatec.

Moza Racing a un tarif unique de livraison à 55€. Par contre là où ça coince c’est sur le temps de livraison. Ils ont beau indiquer 10 à 20 jours ouvrés, j’ai personnellement attendu 2 mois pour certains colis.

Fanatec vs Moza Racing : Tarifs
Sur le plan du tarif donc, c’est un point que je dois donner à Fanatec. Car même si la Moza R9 est moins cher sur le papier… L’achat de la roue de volant vous met instantanément plusieurs centaines d’euros au dessus.

Compatibilité console

Bon, on ne va pas faire de grand discours sur ce point. Le Fanatec CSL DD est compatible PC et X Box. Le Fanatec GT DD Pro, compatible PC, X Box et Playstation. Le Moza R9 est compatible PC uniquement.

Oui, je sais, les puristes du simracing vont hurler « Mais la simulation c’est sur PC que ça se passe !!! »… Mais gardez à l’esprit que ce sont des bases accessibles au grand public. Et le grand public aime aussi les consoles, désolé ^^

Fanatec vs Moza Racing : Compatibilité
Fanatec est la seule des deux marques à proposer une compatibilité complète sur X Box et Playstation.

Le couple de la base

Côté couple chez Fanatec on a le choix entre 5Nm ou 8Nm avec le booster Kit. L’option 5Nm fait gagner presque 150€ sur le prix de la base mais pour la plupart des simracers, c’est bien l’option 8Nm qui retiendra votre attention.

Chez Moza Racing, le R9 délivre un couple de 9Nm. 1Nm de différence est-ce que c’est vraiment important ? Et bien oui, à ce niveau on ressent de façon concrète la différence de puissance entre les deux marques.

Fanatec vs Moza Racing : Couple
Sur ce point c’est le Moza R9 qui remporte la bataille. Avec 1Nm de couple en plus du CSL DD ou du GT DD Pro, il délivre plus de puissance dans vos bras et ça se ressent.

Logiciel de paramétrage

On passe maintenant aux réglages des deux bases. Chez les allemands de Fanatec on retrouve le Fanalab. Un logiciel abouti qui a fait largement ses preuves. Vous pouvez accéder à toute une palette de réglages fins qui permettent de créer LE retour de force parfait pour vous. J’apprécie particulièrement le fait de pouvoir switcher entre 5 choix de réglages en course sans avoir à revenir dans les menus.

Ce qui me plait un peu moins dans le Fanalab c’est qu’il faut vraiment aller creuser pour comprendre quel réglage fait quoi. Tout n’est pas aussi clair que ça le pourrait. C’est ce genre de choses qui peuvent ennuyer les joueurs qui n’ont pas envie de devenir ingénieurs en retour de force.

Le Moza Housepit est à l’inverse très très simple d’utilisation et intuitif. Vous pouvez aussi télécharger l’application sur votre smartphone pour faire des réglages en piste. (Je sais pas si la sécurité routière aurait validé ça ^^)

Par contre le niveau de réglages proposé n’est pas aussi poussé que ce que propose Fanatec pour vraiment trouver votre FFB idéal.

Fanatec vs Moza Racing : Logiciels
Chez Fanatec c’est poussé, précis, pratique mais pas toujours simple. Le logiciel Moza est simple, pratique mais pas aussi poussé…

Pour moi c’est un match nul. Il faudrait combiner le meilleur de ces deux mondes pour avoir le logiciel parfait.

Le ressenti sur piste

Le Moza R9 part avec un léger avantage sur les CSL DD et GT DD Pro. Son couple est de 9Nm contre 8Nm pour les Fanatec. Mais est-ce que le Moza va savoir profiter de cet avantage ?

Sur la piste, effectivement la différence de puissance est perceptible pour un habitué. Par contre au niveau du ressenti pur, des détails de piste et de précision c’est Fanatec qui reste devant. Mais est-ce vraiment étonnant ? Il convient peut être de rappeler que Fanatec a plus de 20 ans d’expérience dans le monde du retour de force.

Par exemple, malgré plusieurs journées passées à tester de nombreux réglages de FFB, j’ai toujours du mal sur le Moza à sentir l’arrière du véhicule partir en glisse. J’ai l’horrible sensation que quand le volant me transmet l’info il est déjà trop tard et que je ne peux plus rattraper le coup. J’ai d’ailleurs remarqué qu’au lieu d’avoir l’information d’abord au bout des doigts puis sous mes yeux à travers l’écran, je me retrouve à d’abord « voir » à l’écran que l’arrière commence à fuiter juste avant de le sentir à travers le volant.

Ce n’est qu’un exemple et bien entendu le ressenti du retour de force c’est très subjectif. Mais dans mon cas, cet aspect m’a empêché d’être à 100% en confiance avec mon véhicule et de vraiment le pousser à ses limites. D’ailleurs ça se traduit tout de suite en dixième de secondes perdues en piste puisque j’ai été à travers mes tests toujours 0.3 à 0.6 secondes plus lent par rapport au CSL DD.

Mais attention, ça ne veut pas dire que le retour de force du Moza est mauvais ! Il est excellent. Sincèrement bravo à leurs équipes car ils savent faire leur job. Le ressenti de la piste par exemple est juste bluffant. C’est juste qu’ils ont encore quelques progrès avant de prétendre détrôner Fanatec sur ce point.

Fanatec vs Moza Racing : Ressenti en piste
La précision et les détails ressentis dans le retour de force de Fanatec est encore au dessus du Moza R9.
Mais je tiens à rappeler que Moza a quand même fait un boulot exceptionnel !

Le SAV de la marque

Je m’attends à ce que ce passage soit le plus controversé et je vous remercie de garder vos insultes pour d’autres sites. Après tout je ne parle qu’en mon nom et cet article est mon avis. OK ? Alors on respire un grand coup :

J’ai des dizaines de questions chaque semaine qui arrivent concernant le SAV de Fanatec. Il y a beaucoup de rumeurs à ce sujet. Comme quoi il serait inefficace ou complexe. La vérité c’est qu’avec l’énorme boom commercial qu’a connu Fanatec depuis la sortie du CSL DD, fatalement les demandes de SAV ont augmentées. Il est donc tout à fait normal que Fanatec ait à ce jour allongé son délais de réponse. Leur SAV étant basé en Allemagne les communications se font en anglais ou en allemand pour le moment.

Si vous pensez que ça va être mieux chez Moza Racing, vous vous mettez le doigt dans l’œil. Leurs usines sont en chine, leur SAV aussi. L’anglais sera donc une nouvelle fois obligatoire. Mais vous vous souvenez quand je vous parlais de délais de livraison ? Dites-vous bien que quand vous envoyez du matériel Moza en SAV c’est 1 mois de délais pour qu’ils le reçoivent puis 1 mois pour qu’ils le renvoient.

Certaines plateformes ont des contrats de partenariat avec Moza, je pense par exemple à Prosimu. Si vous achetez un Moza sur ce type de plateforme, c’est en théorie chez eux que vous envoyez vos demandes SAV. Dans ce cas ils serviront tout simplement d’intermédiaires entre vous et Moza, mais ne croyez pas une seconde que les choses iront plus vite, j’en ai malheureusement fait les frais plus d’une fois.

Fanatec vs Moza Racing : SAV
Sur le SAV mon point va droit à Fanatec. Attendre plus de 2 mois pour un retour de produit du SAV pour moi c’est mort.

Mon avis sur le duel Fanatec vs Moza Racing

Les Moza R9 et Fanatec CSL DD / GT DD Pro sont toutes d’excellentes bases. Ne vous y trompez pas, elles ont un potentiel immense qu’il ne tient qu’à vous d’exploiter en piste. Ceci étant dit, voilà le décompte des points :

  • Design : Moza
  • Ecosystème : Fanatec
  • Quick Release : Moza
  • Prix : Fanatec
  • Compatibilité : Fanatec
  • Couple : Moza
  • Logiciel : Egalité
  • Ressenti : Fanatec
  • SAV : Fanatec

Le match nous donne donc 5 points pour Fanatec, 3 pour Moza Racing et 1 égalité.

J’ai personnellement énormément apprécié ces bases. Comme je le disais précédemment, la CSL DD est au quotidien sur mon cockpit. La Moza R9 m’a vraiment bluffée quand je l’ai testé et j’ai plaisir à rouler dessus (quand Flo me laisse y toucher). Elles ont d’ailleurs pas mal de points communs.

Elles sont extrêmement silencieuses, compactes et sont à coup sûr un énorme bond en avant pour un joueur qui viendrait du monde des bases à courroies. Et sincèrement quelle que soit votre décision, vous allez prendre énormément de plaisir en piste !

Pour encore plus d’informations n’hésitez pas à lire les tests que j’ai réalisé sur ces modèles :

Et surtout, dites moi en commentaires ce que vous pensez du duel entre ces deux modèles ! Lequel fait chavirer votre cœur de simracer ?

Je serais ravi d'avoir vos avis !

Laisser un commentaire

Les meilleurs Volants
Logo