Fanatec CSL DD vs Simagic Alpha Mini vs Moza R9 (même combat ??)

Oulalalala, on s’attaque à un article qui va énerver tout le monde et on le sait ! Entre les fanboys Fanatec, Moza et Simagic c’est bien simple, tout le monde se tape dessus à grand coups de détails techniques et de critiques plus ou moins fondées. Mais on est un peu taquins sur les bords alors voilà la question du jour : qui du Fanatec CSL DD vs Simagic Alpha Mini vs Moza R9 nous offre le plus de plaisir ?

Parce que oui, n’oublions pas qu’en tant que passionnés, ce qu’on veut c’est prendre du plaisir avec notre matériel. N’est-ce pas ? J’espère pour vous en tous cas, sinon franchement allez plutôt cueillir des fraises ! Cette semaine, on vous propose donc de faire le point sur ces trois modèles de bases Direct Drive « petit budget ».

Les 3 modèles d’un point de vue technique

Avant de passer au carnage à proprement parler, je vous met quand même juste en dessous un petit récap des tests que j’avais effectué ces derniers mois sur ces trois bases. Ainsi qu’un tableau qui remet rapidement du contexte sur ces trois modèles déjà emblématiques.

9.5
La base du CSL DD de Fanatec

Le Fanatec CSL DD en bref

Fanatec a littéralement changé le monde du simracing avec le CSL DD. En terme de précision il reste au sommet même s’il est le moins puissant en terme de couple.
9.5
le simagic alpha mini proposé à 500€ ht

Le Simagic Alpha Mini en bref

Plus cher que le CSL DD ou le R9, il est dans une autre catégorie en terme de ressenti. Précision, puissance et finition impeccable. Voilà ce que Simagic livre à ses clients.
9.3
La base Moza Racing R9 Direct Drive

Le Moza R9 en bref

Un excellent compétiteur au CSL DD qui souffre encore d’un logiciel et d’un retour de force en dessous des deux autres. Mais je suis certain que d’ici quelques mois et quelques mises à jour du logiciel, ils vont pouvoir se battre à armes égales.
CaractéristiqueFanatec CSL DDMoza Racing R9Simagic Alpha Mini
CompatibilitéPC, XboxPCPC
Dimensions16 x 16 x 14,5cm24 x 15,7 x 12,4cm11 x 11 x 16,67cm
MoteurDirect DriveDirect DriveDirect Drive
VentilateurNonNonNon
Puissance5 à 8Nm selon l'option choisie9Nm10Nm
Prix350 à 500€ selon la puissance choisie482,40€645€

Bon je vous vois venir. Niveau tarifs on se retrouve avec une différence de 300€ entre le CSL DD 5Nm et l’Alpha Mini. Mais soyons sérieux, quitte à acheter un CSL DD de toute façon vous alliez prendre le booster kit n’est-ce pas ? On est donc dans un écart maximum d’à peu près 200€ selon la base. Ca ne se joue donc pas dans un mouchoir de poche mais on est quand même sur des produits accessibles au grand public.

Round 1 : Finition des bases Direct Drive

fanatec csl dd vs simagic alpha mini vs moza r9

Chez Fanatec, on a choisi de favoriser au maximum le refroidissement passif de la base grâce au moulage en arrêtes de l’aluminium. Les faces avant et arrière sont en plastique. Et je dois avouer que les jonctions plastique-alu ne sont pas impeccables. Autre détail sur le CSL DD, bon courage pour la poussière. Elle va s’insérer dans les rainures du corps en alu et vous prendre la tête à chaque nettoyage. Par conte le bouton l’allumage sur la face avant est facile d’accès, bien visible et met en confiance niveau qualité.

Chez Moza Racing, le châssis et la face avant sont en aluminium et la face arrière en plastique. Les pièces sont bien ajustées. Ca met instinctivement en confiance pour la suite. Je dirais qu’objectivement la finition de la base est meilleure chez Moza que chez Fanatec. Par contre le bouton d’allumage est planqué derrière la base et ne met vraiment pas en confiance sur sa durée de vie.

Côté Simagic, on a choisi une finition alu, plastique et carbone simplement impeccable. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? C’est parfait point. Le bouton d’allumage par contre c’est une autre histoire. En fait, il n’est pas sur la base mais sur le cordon d’alimentation. C’est un interrupteur, vous savez un peu comme sur votre lampe de chevet. Concrètement quand on a vu ça avec Florence on s’est pris un fou rire.

MAIS, c’est pas si bête de la part de Simagic. Parce qu’au final, si le bouton rend l’âme, vous avez juste à changer l’interrupteur. Pas besoin d’envoyer la base entière au SAV ! Et il peut en plus servir de bouton d’arrêt d’urgence puisque vous pouvez le placer pas trop loin de votre cockpit. Et hop, vous venez d’économiser entre 40 et 90€ en Kill Switch 🙂

Vainqueur : Simagic pour la finition impeccable.

Round 2 : Installation des bases et connectiques d’accessoires

J’ai été très surpris de voir que chaque marque avait choisi des approches très différentes sur les aspects pratiques de l’installation.

Du côté du CSL DD, l’installation se fait soit par en dessous soit par les flancs. Vous avez aussi le choix de l’installer sur une plaque de montage ou bien sur des profilés alu très facilement. En fait, sous la base vous avez 3 rails dans lesquels viennent se glisser des écrous en T. Pareil pour les flancs où vous avez un rail de chaque côté. En option vous pouvez aussi passer par une pince de table.

Au niveau des connectiques on est gâtés chez les allemands avec de quoi brancher en direct sur la base 2 shifters, 1 pédalier et 1 frein à main.

Sur le Moza R9 on retrouve 4 pas de vis M6 sous la base. Le diamètre est identique aux modèles standards Fanatec ce qui permet d’être compatible avec à peu près tous les châssis simracing du marché. Là aussi une pince de table est disponible en option pour ceux qui n’ont pas de châssis fixe. Au niveau des connectiques on a de quoi brancher un DashBoard et un bouton d’arrêt d’urgence.

Enfin avec l’Alpha Mini, deux options d’installation. Vous pouvez passer par les 4 pas de vis M6 sous la base qui sont aussi positionnés de manière standard. Soit par une fixation par les flancs. Ou encore par deux équerres vendues en option qui permettent de donner un angle à la base. Dans tous les cas, c’est du solide. Les connectiques optionnelles sont par contre limitées à un arrêt d’urgence.

Vainqueur : Fanatec pour la modularité d’installation que donnent les rails en dessous et sur les flancs de la base.

Round 3 : Écosystème de la marque

Certains trouvent ça très important pour ne pas se prendre la tête et assurer une compatibilité intégrale entre modules. D’autres s’en fichent royalement puisqu’avec quelques adaptateurs tout est possible.

Je vais vous dire, je suis d’accord avec les deux approches. Du coup voyons quel marque a l’approche la plus inclusive et laquelle à l’offre la plus complète.

Chez Simagic, on trouve un pédalier hydraulique, deux shifters séquentiels, 5 roues de volant et quelques accessoires pour le cockpit. Niveau tarifs, ça pique un peu et vous ne trouverez pas de volant en dessous de 409€ HT. L’effort chez Simagic est clairement sur la qualité et pas sur le tarif. C’est un choix conscient de la part de la marque qui a déjà fait un effort en réduisant un peu le prix de ses anciens volants. Mais concrètement ils n’ont pas l’air de vouloir faire de la roue à 200€.

Mais y’a un autre point qui est intéressant chez Simagic, c’est que leur écosystème est très pratique pour y insérer du matériel fait à la maison. On en parlera en détails prochainement.

Moza tente une approche plus agressive niveau tarifs pour taper le grand public. Peu après la sortie de la base R9, ils ont annoncé une nouvelle roue et un nouveau pédalier équipé d’un frein à Load Cell. On a donc 2 pédaliers, 3 roues, quelques accessoires de cockpit et des DashBoards. Le DIY est mis en avant mais pas aussi permissif que chez Simagic.

Chez Fanatec, on a un écosystème extrêmement vaste qui contient tous les prix. Bref, vous y trouvez de tout. Par contre c’est un écosystème à la Apple, c’est à dire que vous ne pouvez pas mélanger facilement (enfin… pas à moins de 200€ de frais) les produits d’autres marques avec une base de la marque allemande.

Deux Vainqueurs ici :
Simagic pour la qualité irréprochable et la facilité d’accès aux Do It Yourself (produits faits maison).
Fanatec pour l’étendue incroyable de leurs produits qui n’est à ce jour égalée par personne.

Round 4 : Logiciels et fonctionnalités

On pourrait croire que c’est kif kif. Que finalement, les développeurs se valent et qu’il suffit de copier un logiciel qui marche pour que tout le monde soit content… Mais en fait pas du tout !

Chez les allemands, on retrouve le logiciel Fanalab. Il est très complet, relativement simple à prendre en main, bref ça fait le job. Le point que j’apprécie le plus dans le logiciel Fanatec, c’est qu’il est paramétrable très facilement depuis la roue de volant même pendant une session.

Pour faire simple, vous pouvez sauvegarder 5 réglages et passer de l’un à l’autre en exactement 2 clics à n’importe quel moment. Mais vous pouvez aussi aller dans les réglages fins de ces setups depuis votre roue de volant et faire votre popotte à la volée. On peut dire ce qu’on veut le Fanalab, ce détail fait clairement une énorme différence.

Du côté du logiciel Moza Pit House, les réglages se veulent tout aussi poussés et vous avez accès à une application mobile. Vous pouvez donc changer vos réglages n’importe quand, tant que votre téléphone est connecté via Bluetooth à votre base. Le côté technologique m’avait plu au début. Mais il faut avouer qu’à l’usage c’est beaucoup moins pratique que d’avoir tout sous les doigts sur son volant.

Quant à Simagic, leur logiciel est clair et performant mais ils n’ont pas jugé utile de permettre aux joueurs de faire des réglages à la volée facilement en cours de partie.

Vainqueur : Fanatec. Son logiciel n’est pas parfait mais il est clair et complet. Le fait de pouvoir changer en quelques secondes seulement le paramétrage du volant sans même avoir à lâcher la roue, y’a pas à dire ça change tout.

Round 5 : Puissance

Vous connaissez peut être ce dicton en vente : « Ne jamais mentir n’empêche pas de donner la vérité bien racontée »

Chez Moza et Fanatec, ce dicton on le connait bien. Pour preuve, quand on parle de puissance avec ces deux marques, on parle en puissance de pic. Ca veut dire quoi ??

Et bien sur un moteur Direct Drive on peut prendre en compte deux types de couples. Soit en prend le PIC, c’est à dire la force que le moteur est capable d’envoyer sur une très courte période. Par exemple pour simuler un nid de poule, un choc, un vibreur… Soit en prenant la force linéaire. Comme par exemple la force envoyée lors d’un lonnnnng virage.

Et pour ne rien vous cacher, la différence entre la couple pic et le couple linéaire est significative. Par exemple, le CSL DD a un couple de pic à 8Nm mais un couple linéaire à 6Nm. Le Moza est affiché avec un couple de 9Nm de pic et doit se situer entre 7 et 8Nm de linéaire. Vous l’aurez compris, chez ces deux marques on vous vend le pic.

Alors c’est pas grave du tout de vendre le couple pic. je dirais même que c’est de bonne guerre ! Par contre il faut savoir que ce n’est pas le cas de Simagic.

Quand Simagic annonce un couple, c’est un couple linéaire ! L’alpha Mini, annoncé à 10Nm linéaires atteint 13Nm de pic. Autant dire qu’il éclate ses deux camarades de jeu en terme de puissance.

Vainqueur : Simagic Alpha Mini… Et de loin !
Les concurrents jouent les gros bras mais ne tiennent pas leur force sur la durée. Avec l’Alpha Mini on vous vend moins de rêve et on vous donne plus.

Round 6 : Retour de Force (ressenti SUBJECTIF)

Alors, pour le coup on entre dans l’aspect le plus subjectif de tout le comparatif. Du coup plutôt que de détailler point par point pourquoi je préfère un FFB plutôt qu’un autre, je vous donne directement mon classement. De toute façon sur le ressenti quoi que je dise personne pensera pareil alors faites vos tests ^^

Pour moi le ffb le plus impressionnant est celui du Simagic. Il allie puissance et précision sans oublier les détails fins. Le Fanatec est super précis et fin mais a moins de patate que les deux autres. Et le Moza à pas mal d’énergie mais niveau détails fins c’est une vraie passoire selon les simus…

Encore une fois c’est mon avis personnel, ça ne peut être QUE subjectif puisqu’il s’agit de ressentis. Enfin bon quand tous les testeurs qui les ont vraiment eu entre les mains disent la même chose, on peut se dire que je suis pas trop loin de la vérité non ?

Vainqueur : Simagic. J’avais bien envie de le mettre ex-aequo avec le Fanatec mais je dois avouer que sa réserve de couple le place un cran au dessus de l’allemand.

Round 7 : S.A.V de la marque

Alors là on va mettre tout le monde d’accord. Le SAV Allemand est sous l’eau. Celui de Moza est bon et réactif. Et celui de Simagic n’existe pas, le SAV étant géré par les distributeurs.

Alors vous allez penser que c’est une victoire facile pour le Moza R9 ? Et bien pas tout à fait. En réalité, il y a des revendeurs qui font très, très bien leur boulot. Et si on creuse un tout petit peu on tombe sur des équipes qui font un travail de très haute volée. Mais j’avoue qu’il faut tomber sur le bon revendeur…

Vainqueur : Sans réelle surprise c’est Moza qui l’emporte !

Fanatec CSL DD vs Simagic Alpha Mini vs Moza R9, l’heure du bilan

Aller, pour faire le point je vous propose un petit récapitulatif pour calculer les scores.

  • Le CSL DD a remporté les rounds sur l’installation, l’écosystème et le logiciel. (3 points)
  • L’Alpha Mini de Simagic a remporté les points de finition, écosystème, puissance et retour de force. (4 points)
  • Et enfin le Moza R9 a brillé sur la catégorie du SAV. (1 point)

Héhéhé en lisant le résultat je vois déjà les commentaires pleins de haine des fanboys du R9. Les gars, très franchement, mis à part le point sur le retour de force qui est parfaitement subjectif, tout le reste s’appuie sur les faits. (Et encore, tous les testeurs qui les ont eu entre les mains sont arrivés à la même conclusion sur le FFB).

En tous cas, j’y peux rien si le R9 a le cul entre deux chaises. D’un côté on a un CSL DD qui a cartonné parce que c’est plug and play et bien marketé. Et de l’autre on a la gamme Alpha qui est clairement au dessus des deux autres autant sur la finition, la puissance, mais aussi je vous l’accorde, sur le prix.

Mais je vais vous dire un truc. Tout ça, ça n’a aucune importance. La seule chose qui compte c’est que vous trouviez le matériel qui vous plait à VOUS. Que VOUS preniez du plaisir dans le simracing qui est et doit rester une passion avant tout. J’ai pris énormément de plaisir sur ces trois bases et je compte bien continuer à m’en servir encore longtemps. Elles ont toutes quelque chose qui les rendent uniques et appréciables.

Alors ne soyons pas fermés à la découverte, s’ouvrir à d’autres univers c’est la promesse de grandir et de prendre beaucoup de plaisir. Je suis d’ailleurs persuadé que dans quelques mois et après quelques mises à jour du logiciel, Moza sera capable de remettre les compteurs à zéro.

On en parle avec plaisir mais dans la bonne humeur s’il vous plaît 😉

N’hésitez pas à me dire en commentaire qui l’a emporté pour VOUS dans ce match Fanatec CSL DD vs Simagic Alpha Mini vs Moza R9. J’imagine déjà comment ça va partir alors s’il vous plait gardez tous à l’esprit la BIENVEILLANCE. Tout le monde a le droit d’avoir son opinion et ses préférences. Et si quelqu’un dit préférer rester sur son Logitech c’est pas une raison pour en venir aux insultes.

On est entre gens civilisés, on a une passion COMMUNE et on à tous envie de progresser, alors faisons-le dans le respect 🙂

9.5
La base du CSL DD de Fanatec

Le Fanatec CSL DD en bref

Fanatec a littéralement changé le monde du simracing avec le CSL DD. En terme de précision il reste au sommet même s’il est le moins puissant en terme de couple.
9.5
le simagic alpha mini proposé à 500€ ht

Le Simagic Alpha Mini en bref

Plus cher que le CSL DD ou le R9, il est dans une autre catégorie en terme de ressenti. Précision, puissance et finition impeccable. Voilà ce que Simagic livre à ses clients.
9.3
La base Moza Racing R9 Direct Drive

Le Moza R9 en bref

Un excellent compétiteur au CSL DD qui souffre encore d’un logiciel et d’un retour de force en dessous des deux autres. Mais je suis certain que d’ici quelques mois et quelques mises à jour du logiciel, ils vont pouvoir se battre à armes égales.

Publié le 24/06/2022 – Dernière modifications apportées le 27/06/2022.

Je serais ravi d'avoir vos avis !

Laisser un commentaire

Le blog Simracing de Sam et Flo
Logo