SimLab P1X Pro : un châssis pour la vie

On a reçu le châssis en profilé alu SimLab P1X Pro il y a maintenant quelques semaines pour en faire un test complet. Après avoir passé une bonne journée à le monter et deux belles semaines à l’utiliser au quotidien, on vous propose de faire le point sur ce cockpit qui encore une fois nous montre toute l’étendue du savoir faire SimLab.

Le SimLab P1X Pro en bref

Ultra rigide, fonctionnel et gracieux. SimLab a encore une fois pondu un modèle qui fait honneur à sa réputation et qui ravira les simracers sérieux qui veulent un châssis impeccable et capable de les accompagner tout au long de leur évolution physique et matérielle.
-10% en ce moment ! Tarifs
Il nous plait pour…
  • Sa modularité exemplaire (comme tout bon châssis en profilés).
  • Profilés qui évitent de tomber dans le piège du surplus de matière qui vient alourdir le châssis et la note.
  • Design réussi.
  • Bon point de départ pour une évolution vers un châssis dynamique.
  • La rigidité totale.
Mais attention à…
  • J’aurais apprécié une peinture époxy cuite sur tous les profilés. Certaines pièces marquent vite. Faites attention lors de l’assemblage.

Le châssis SimLab P1X Pro techniquement ça donne quoi ?

Construction du châssisProfilés en aluminium extrudé
SiègeBaquets SimLab ou Sparco en option
DimensionsEmprunte au sol (hors pieds déportés optionnels) : 140x58cm
Au plus large : 68cm
Hauteur (hors pieds réglables) : 83cm
Largeur avec le support pour 1 écran : 120,50cm
Taille du piloteDe 1,50m à 2m
Dans les cartonsProfilés en aluminium extrudé.
160x40mm pour la structure basse.
120x40mm pour les montants.
80×40 pour les supports accessoires.
40×40 pour les supports de glissières du siège.
Boulonnerie et outillage.
Quelques pièces pour faciliter l’installation d’accessoires.
Pieds ajustables déportés et pieds en caoutchouc.
QR Code pour suivre les instructions de montage.
Prixà partir de 799€ TTC
Le modèle qu’on a testé est à 1.387€ TTC

D’abord un brin de contexte !

La réputation de Sim Lab n’est plus à faire. La marque originaire des Pays Bas est réputée pour produire des châssis de qualité professionnelle. Et c’est cette marque qu’on retrouve chez un très grand nombre de pilotes pros et d’équipes eSport comme Mercedes AMG Petronas par exemple.

En plus des cockpits, ils produisent aussi maintenant le pédalier XP-1 qu’on a testé récemment, le frein à main XB-1, et comme ça ne suffisait pas, ils possèdent aussi la marque GRID Engineering. Entreprise qui produit des volants, dashboards et boites à bouton de qualité professionnelle.

C’est dans ce contexte qu’arrive le P1X Pro, châssis en profilés d’aluminium qui vient en remplacement de l’ancien P1-X. Avec sa structure principale en profilés de 160×40, il est largement assez rigide pour accueillir des vérins si le cœur vous en dit. De quoi nous accompagner pendant toute une vie de simracer.

Le montage du SimLab P1X Pro

Le matériel qui nous a été livré

SimLab nous a envoyé un P1X Pro avec quelques options pour correspondre à notre utilisation. En plus du châssis « de base » nous avons reçu :
– 1 baquet Sim-Lab Speed1 Blue
– 2 supports pour le baquet
– Glissières pour le siège
– Support intégré pour 1 moniteur
Avant de marcher il faut savoir ramper. Et bien avant de rouler sur un profilé c’est la même chose !

Flo et moi nous y sommes mis à deux et en prenant notre temps le montage du châssis complet nous a pris 4h30. Pas plus, pas moins. Il est bien sur possible de le monter seul mais sachez que ça sera surement un peu galère, surtout pour l’installation du support de pédalier et le support de base. Ce sont des pièces assez lourdes que vous devez positionner tout en posant les boulons et en vissant. Pas évident avec seulement 2 mains ! SimLab a quand même bien préparé les choses avec une notice (sur QR code) très détaillée et claire. Quant à la visserie elle est répartie dans des sachets refermables étiquetés pour savoir quoi ouvrir et quand.

Mais qui dit montage dit « bouts d’aluminium extrudés partout dans la pièce ». Et là je vous dis attention ! Les profilés sont peints en noir mais il ne s’agit pas d’une peinture epoxy cuite mais d’un spray. Ce qui signifie que ces pièces peuvent se rayer assez facilement si vous avez par exemple le malheur d’en poser une sur un boulon… Oui, c’est du vécu ! Soyez surtout vigilent avec les pièces emballées dans du papier cellophane, ce sont des pièces fragiles et visibles.

Côté assemblage donc, tout était simple et efficace. Le seul vrai point de galère, comme toujours, ce sont les glissières du siège. Mais ça, on n’y peut pas grand chose, ça a toujours été une horreur à installer.

Pose du matériel simracing

Ok maintenant que le SimLab P1X Pro est monté, il est temps de passer à la pose du matériel dessus ! Flo a fait une liste de tout le matériel qu’elle veut sur le châssis et voilà ce que ça donne :

Le nouveau jouet de Flo 🙂

Lors de la commande, vous avez le choix entre plusieurs options de support pour votre base/volant. Dans notre cas, c’est le Wheeldeck qui était le plus adapté car nous changeons très régulièrement de base pour faire nos essais. Mais selon le matériel que vous avez à la maison, vous pouvez choisir un support frontal ou bien un support latéral spécifique aux bases Fanatec.

Compatible avec
Wheeldeck
Compatible avec
Asetek Forte/Prima/Invicta

AccuForce V1, V2

Fanatec CSL, CSW, CSL-DD, GT DD-PRO, DD1, DD2

Logitech G25, G27, G920/G923, G Pro

Lenze MCS12 series

Moza R5, R9, R12, R16/21

MiGe 130ST

Thrustmaster T248, T300/TX, T500RS, T-818, TC-PS, TS-XW

Simagic Alpha Mini DD, Ultimate

SimuCube 2 Sport, Pro
VRS DirectForce Pro
Front Mount
Compatible avec
Bodnar 50 series

Fanatec CSW

Lenze MCS12 series

MiGe 130ST

Simagic Alpha Mini DD, Ultimate

SimuCube 2 Sport, Pro, Ultimate

VRS DirectForce Pro
Fanatec DD Mount
Compatible avec
Fanatec DD1

Fanatec DD2

Fanatec CSL DD

Fanatec DD Pro

Régler la position de pilotage

L’un des très gros intérêt des profilés, c’est qu’on peut tout régler au millimètre près. Et ça c’est une bonne nouvelle pour Flo, qui du haut de ses 1,53m n’a jamais eu un châssis vraiment adapté à elle. Mais je ne suis pas non plus laissé pour compte puisqu’avec mes 1,74m je n’aurais que 2 réglages à modifier à la volée pour adapter le châssis à ma morphologie.

Pour le siège (acheté en option), on en a déjà parlé lors du montage, on retrouve deux glissières Sparco. Ces glissières elle-même peuvent être avancées ou reculées lors de la pose pour adapter au maximum le châssis à la morphologie du ou des joueurs qui vont le rouler.

Le support pour volant est réglable en hauteur et inclinaison grâce à 4 écrous en T boulonnés aux montants du châssis. Pour la gestion de la distance du volant, ça dépendra de votre support mais aussi de votre base.

Le support de pédalier extrêmement rigide et réglable aux petits oignons.

On passe ensuite au pédalier. Lui peut être posé à l’aide de 6 rails différents. Les 2 rails à côté pilote peuvent être avancés ou reculés. Et tout le support de pédalier en lui-même peut être monté, baissé, avancé, reculé et incliné sans restriction avec seulement 2 boulons.

L’adaptateur Vario Vesa pour régler le positionnement de l’écran au poil de… bras.

Enfin, l’écran que nous installons avec l’option Support intégré pour écran simple, va là aussi au delà de nos exigences. Tout d’abord, la structure du support peut être avancée, reculée et inclinée avec 4 boulons. Puis le support Vario Vesa va permettre de faire les réglages fins de hauteur, largeur et inclinaison.

Le support pour écran simple.

Confort du SimLab P1X Pro

Alors ce châssis, est-ce qu’il est confortable ? Et bien après avoir passé une petite journée à le monter et faire une première série de réglages, on a assez vite trouvé nos repères. Le siège est bien englobant et offre un soutien lombaire INFINIMENT plus qualitatif que mon vieux baquet Track Racer. Et aussi bien Flo que moi avons trouvé des réglages de hauteur volant et distance de pédales qui nous conviennent parfaitement.

MAIS, pour être parfaitement transparent, au moment où j’écris ces lignes, ça ne fait que 2 semaines et quelques jours qu’on a commencé à rouler dessus. Il y aura évidemment besoin de réglages supplémentaires au fil du temps. Je pense par exemple au réglage de l’écran qui vont radicalement changer dans quelques jours quand on va passer d’un 27″ à un ultrawide. Je vous tiendrais au courant de l’évolution !

Une rigidité sans faille

C’est surement ce point qui nous a le plus fait plaisir. La rigidité du SimLab P1X Pro est exemplaire. Que ce soit le support de frein, ou celui de la base direct drive. J’ai eu beau essayer de lui en mettre plein les dents, ce fut peine perdue.

Le baquet en lui même présente une petite flexion passée la barre des 60Kg sur le frein mais rien de perceptible pendant le freinage en lui même. Et même en poussant jusqu’à 95Kg, j’ai été incapable de faire bouger le support de pédalier d’un poil.

Pourquoi choisir un châssis en profilé alu plutôt qu’un modèle en acier tubulaire ?

Les châssis tubulaires c’est bien beau mais il faut dire les choses comme elles sont, la modularité ce n’est pas leur point fort. L’un des grands attraits d’un châssis en profilé alu, c’est de pourvoir y poser tout et n’importe quoi sans aucune restriction. Que ce soit des supports pour boites à boutons, des freins à mains, boites de vitesse, Dashboards, tensionneur de harnais, système de vérins… Tout est possible sur un modèle en profilés.

En plus de ça, on peut tout régler précisément selon nos envies et besoin physiques. Vous voulez descendre votre base Direct Drive de 2,73cm en l’inclinant de 120° pour correspondre à l’axe de rotation de pluton ? C’est possible ! Pour prendre un exemple concret, Flo fait 1,53m et pour trouver un châssis dans lequel elle peut se positionner correctement c’est un enfer ! Surtout qu’on doit jongler entre nos deux positions de conduite qui sont très différentes puisque je fais un peu plus de 20cm de plus qu’elle. Avec un modèle en tubulaire, nous devions toujours faire des compromis. Avec un profilé on peut chacun avoir précisément la position de pilotage adaptée à notre gabarit.

Enfin, le dernier gros gros point d’intérêt d’un profilé c’est sa rigidité. Là où les tubulaires peuvent avoir des points de flexion aux jointures entre les pièces, un profilé (dimensionné de façon cohérente) ne tordra en aucun cas.

Ce qu’on a pensé du SimLab P1X Pro

Quand on cherche un châssis en profilés à la fois joli mais aussi et surtout modulable à volonté, le P1X Pro ne peut pas décevoir. SimLab a encore une fois fait un boulot de très belle facture avec un châssis qui se veut non seulement digne de leur réputation mais aussi élégant. Et ça pour un profilé c’était pas gagné ! Le confort et la rigidité sont bel et bien au rendez-vous et il s’offre le luxe d’être moins cher que son prédécesseur. Bref, il va rester à la maison de façon définitive.

Le SimLab P1X Pro en bref

Ultra rigide, fonctionnel et gracieux. SimLab a encore une fois pondu un modèle qui fait honneur à sa réputation et qui ravira les simracers sérieux qui veulent un châssis impeccable et capable de les accompagner tout au long de leur évolution physique et matérielle.
-10% en ce moment ! Tarifs
Il nous plait pour…
  • Sa modularité exemplaire (comme tout bon châssis en profilés).
  • Profilés qui évitent de tomber dans le piège du surplus de matière qui vient alourdir le châssis et la note.
  • Design réussi.
  • Bon point de départ pour une évolution vers un châssis dynamique.
  • La rigidité totale.
Mais attention à…
  • J’aurais apprécié une peinture époxy cuite sur tous les profilés. Certaines pièces marquent vite. Faites attention lors de l’assemblage.
Sam
Sam class="mb10">

Rédacteur en chef et fondateur du site, la passion du SimRacing m’accompagne depuis l’enfance. Après une quinzaine d’années sur console je suis passé du côté des joueurs PC et je passe le plus clair de mon temps sur RF2 et Assetto Corsa. Ma seule volonté : retrouver à la maison les sensations que procurent les véritables bagnoles de compétition. C’est dans cet esprit que je pars aussi souvent que possible sur les routes pour découvrir du matériel et avoir les retours d’expérience de pilotes professionnels. Vous pouvez aussi me retrouver sur la chaîne Youtube Sam et Flo dans laquelle nous partageons nos essais et voyages autour de la simulation automobile.

2 Commentaires
  1. Bonjour Sam, je cherche des infos sur ce siège baquet de chez simlab, étant un grand gabarit (1m90) je n’ai aucune idée de dimensions, je n’ai pas trouvé les informations de largeur au niveau des épaules au niveau des lombaires et au niveau du bassin, si ils est possible pour vous de me donner ses informations cela me serait très utile, un grand merci d’avance. Et continuer comme vous étiez car vous êtes un duo formidable.

    • Bonjour Maxence,
      Merci beaucoup pour le message ! Je suis en déplacement en ce moment mais je mettrais les mesures en rentrant la semaine prochaine 🙂

Laisser un commentaire

Le blog Simracing de Sam et Flo
Logo